Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Éolien en mer : le rapport complexe entre énergies renouvelables, biodiversité et sites protégés

Face aux ambitions énergétiques de la France, l'éolien offshore se développe actuellement à un rythme croissant. Un récent rapport du CNPN pointe du doigt ses impacts sur la biodiversité et le juge incompatible avec la protection des sites Natura 2000.

Décryptage  |  Biodiversité  |    |  Félix Gouty  |  Actu-Environnement.com
Éolien en mer : le rapport complexe entre énergies renouvelables, biodiversité et sites protégés

Le 6 juillet dernier, le Conseil national de la protection de la nature (Article publié le 25 août 2021

Réactions3 réactions à cet article

 

Le mot "renouvelable" pour le vent n'est pas pertinent.

Le souci du juste mot pour la juste chose. Le souci des mots pesés pour éviter, voire pour contribuer à réduire, les maux pesants.

Le souligner c’est un combat militant qui en vaut d’autres, voire conditionne le succès des autres

Sagecol | 26 août 2021 à 11h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

La démarche de l'UICN est un peu pathétique... L'éolien n'a d'autre objectifs que financiers, le reste, que ce soit la protection de l'environnement ou la production d'électricité, n'est que secondaire. Et les gens qui en sont conscients attaquent cette forteresse par tous les côtés possibles, sans beaucoup d'espoir. Cette technique nous envoie dans la même impasse que l'Allemagne : un courant très cher et imprévisible, et un recours au gaz russe pour pallier l'intermittence. Reste à espérer qu'on s'en apercevra avant qu'il ne soit vraiment trop tard...

dmg | 26 août 2021 à 11h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Encore un effort pour le CNPN qui devrait aussi se préoccuper de l'impact sur la biodiversité et ses systèmes de protection (espaces protégés) des EnR terrestres : éoliens, centrales photovoltaïques au sol et hydrauliques (mini et micro centrales). Bel exemple d'artificialisation à puissance "n+" ajoutée à celle existant déjà, non reconnue par la loi climat. La programmation actuelle européenne des EnR, déclinée en France à la grande satisfaction des investisseurs privés, prépare un futur écocide. Les "militants écologistes" qui soutiennent et encouragent ce programme, tout en réclamant un délit d'écocide, se préparent peut-être, à leur corps défendant, à des lendemains du type arroseurs arrosés si ce délit venaient à être reconnu !

Natura | 11 septembre 2021 à 14h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Félix Gouty

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

A lire aussi

Offres d'emploi

Formations professionnelles

Bouée DB600 : station d'alerte instrumentée et autonome en milieux naturels Xylem Analytics France