En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le climat, l'énergie et la PAC au cœur des discussions du comité interministériel sur l'Europe

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Le Premier Ministre François Fillon, accompagné notamment du Ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo et du Ministre de l'Agriculture Michel Barnier, a réuni le 30 avril le comité interministériel sur l'Europe qui a abordé la lutte contre le changement climatique, la sécurité énergétique, et la Politique agricole commune (Pac).

Sur le dossier climatique, le Premier ministre a rappelé qu'il était urgent, pour parvenir à un accord sous Présidence française, de traiter le risque de délocalisation des activités industrielles européennes vers des pays tiers, selon un communiqué du cabinet du Premier Ministre. Le Gouvernement devra formuler rapidement des propositions sur le sujet avec l'objectif d'œuvrer en faveur d'un accord international fin 2009 sur le climat qui soit le plus ambitieux possible.

Concernant la sécurité énergétique en Europe, le rapport remis au Premier ministre par Claude Mandil a lancé des pistes que le Gouvernement juge intéressantes. Selon le Premier Ministre, certaines pourront servir de base à des propositions françaises devant l'UE, parmi lesquelles l'effort indispensable à fournir en matière d'économies d'énergie, la mise en place de mécanismes européens de réponse à des crises d'approvisionnement, la réflexion sur les investissements nécessaires en matière d'infrastructures énergétiques, le renouveau des relations énergétiques de l'Union européenne avec les pays fournisseurs.

A propos de la politique agricole, la Présidence française devra d'abord conduire à son terme le bilan de santé de la Pac et ouvrir un débat sur ses enjeux. La question des négociations du cycle commercial de Doha a également été abordée. Pour François Fillon, le résultat final devra à la fois être acceptable pour l'agriculture européenne et être globalement équilibré entre les concessions octroyées par les Européens et les avantages obtenus par leurs partenaires commerciaux.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager