En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La labellisation du PNR du Marais Poitevin est reportée

Le ministre de l'écologie Jean-Louis Borloo a annoncé le 20 février qu'il rejetait le projet de charte pour le Marais Poitevin, document indispensable pour retrouver le label de parc naturel régional perdu en 1997.

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Situé sur deux régions (Poitou-Charentes et Pays de Loire) et trois départements (Vendée, Charente-Maritime et Deux-Sèvres), le Marais Poitevin qui couvre 100.000 hectares est la deuxième zone humide de France après la Camargue.

Le label de Parc Naturel Régional (PNR) du Marais Poitevin a été créé en 1979, puis perdu en 1997 pour cause de disparition des prairies humides au profit de pratiques agricoles intensives céréalières.

En 1999, la France a d'ailleurs été condamnée par l'Union Européenne à une astreinte journalière de 150.000 € pour non-respect dans le marais de certaines directives liées aux zones humides. Menacée de pénalités, la France avait lancé un Plan gouvernemental d'action du Marais du Poitevin en 2002 visant à une nouvelle obtention du label ''Parc naturel régional'' qui fixe les priorités de développement et de gestion du territoire. Les régions Poitou-Charentes et Pays de Loire se sont alors mis, avec le soutien de l'Etat, dans la rédaction d'une nouvelle Charte, coordonnée par le Syndicat Mixte du Parc Interrégional du Marais Poitevin qui comprend 75 communes. Cette charte constitue un document préalable à la restitution du label PNR du Marais qui a pour le moment le statut de parc interrégional.

Alors que la Commission d'enquête publique avait donné l'an dernier un avis favorable à la nouvelle Charte, le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo a annoncé le 20 février qu'il rejetait le projet de charte du Parc qui lui était soumis, au motif de son extrême fragilité juridique, à même de compromettre la viabilité du futur Parc. La solidité juridique du parc est la seule condition de sa réussite, a déclaré le Ministre.

Se présentant comme ''le sauveur'' du PNR de Camargue, le Ministre a indiqué qu'il entendait faire de même avec le Marais. M. Borloo a proposé une méthode de travail partenariale afin d'examiner les conditions dans lesquelles un projet rénové pourrait être proposé dans les meilleurs délais afin de faire du marais poitevin un parc naturel régional exemplaire. Le Ministère a précisé qu'une mission d'appui allait être placée auprès du préfet de Poitou-Charentes et le Ministre a promis de rencontrer l'ensemble des acteurs du Marais Poitevin.

Dans un communiqué commun, la Coordination pour la Défense du Marais Poitevin et la fédération France Nature Environnement (FNE) se sont déclarées ''surprises'' du rejet du projet actuel de Charte, décidé par M. Borloo. Les associations souhaitent sauver le projet de parc et considèrent qu'il s'agit de la concertation de la dernière chance.

Selon la Coordination pour la Défense du Marais Poitevin, le travail honnête de la commission d'enquête publique, laquelle avait rendu un avis favorable sans réserve, après une mobilisation d'ampleur de la population, est balayé sans le moindre scrupule. L'association déplore que le ministre ait fait le choix de décider seul du sort de ce projet, sans consulter le Conseil National de Protection de la Nature, ni la Fédération des Parcs naturels de France. La Coordination dénonce également les ''pressions'' du lobby agricole en pleine campagne électorale des municipales. De leur côté, le Président du Parc Yann Hélary, avec les régions Pays de la Loire et Poitou-Charentes envisagent de saisir le Conseil d'Etat.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager