En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

"Il faut un véritable marché intérieur du recyclage en Europe"

L'Union européenne a adopté en 2018 un paquet législatif économie circulaire qui est en train de se mettre en place dans les États membres. La Commission européenne entame des réflexions sur un second paquet. Les recycleurs ont déjà des idées.

Interview vidéo  |  Déchets  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com

En 2018, l'Union européenne a adopté quatre directives du paquet « économie circulaire » et a ainsi renouvelé ses objectifs de recyclage. Le paquet révise la directive déchets, celle relative aux déchets d'emballages, celle encadrant la mise en décharge, et refond les trois directives relatives aux véhicules hors d'usage (VHU), aux déchets de piles et d'accumulateurs, et aux déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE).

L'un des éléments clé de la nouvelle réglementation européenne est l'adoption de nouveaux objectifs de recyclage. Aujourd'hui, environ un tiers des déchets municipaux est recyclé. Le texte adopté fixe un taux de 60 % pour les déchets municipaux (55 % en 2025 et 65 % en 2035) et de 70 % pour les emballages. S'agissant des emballages, l'Union européenne adopte aussi des objectifs de recyclage par matériau : 55 % pour le plastique, 30 % pour le bois, 80 % pour les métaux ferreux, 60 % pour l'aluminium, 75 % pour le verre et 85 % pour le papier et le carton.

Par ailleurs, afin de favoriser la prévention des déchets (et leur recyclage),l'Union européenne entend abaisser la teneur en substances dangereuses des matériaux et des produits mis sur le marché. L'Agence européenne des produits chimiques est chargée d'établir une liste de ces substances d'ici janvier 2020. Enfin, la nouvelle réglementation comprend aussi de nouvelles définitions, des méthodes de calcul harmonisées des taux de recyclage dans l'ensemble de l'Union (contre quatre méthodes jusqu'à maintenant), et des mesures pour encadrer la sortie du statut de déchet et la promotion du réemploi.

La Commission entend aller plus loin et prépare un nouveau volet de sa stratégie Économie circulaire. Les recycleurs européens représentés par l'association Euric ont déjà des idées à lui souffler.

Détails avec Emmanuel Katrakis, secrétaire général de la confédération Euric.

Réactions1 réaction à cet article

 

Belle efficacité énergétique. A quand la sobriété énergétique ?
(Celle qui apporte des emplois locaux et réduit la production de déchet//Celle qui augmente les biens de consommations durables).

Climat | 29 octobre 2019 à 15h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager