En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Ils l’ont dit le 10 Février 2020
La participation de parlementaires à la Convention citoyenne n'est pas appropriée pour ne pas biaiser la transmission sans filtre de ses propositions.
Les garants de la Convention citoyenne sur le climat -
À l’occasion de la 5e session de travail de la Convention citoyenne sur le climat qui s’est déroulée les 7, 8 et 9 février 2020, une divergence d’appréciation est apparue entre le comité de gouvernance et les garants. Le comité a proposé d’inviter des parlementaires à participer aux travaux des groupes thématiques, au même titre que les acteurs économiques. Les garants ont considéré que pour préserver l’indépendance de la Convention et ne pas introduire de biais dans la transmission sans filtre de ses propositions, cette décision n’était pas appropriée. L’invitation de parlementaires comme simples observateurs leur a semblé, à ce stade, une meilleure option.

Newsletter

Recevez gratuitement nos Newsletters