Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Évaluation environnementale des projets : l'Ae pointe le risque de conflit d'intérêt

L'Autorité environnementale nationale rend un avis très critique sur le projet du Gouvernement de confier l'examen au cas par cas des projets au préfet de région. En jeu ? Les conflits d'intérêts dont l'environnement pourrait ressortir grand perdant.

Gouvernance  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com
Évaluation environnementale des projets : l'Ae pointe le risque de conflit d'intérêt

L'État a du mal à se départir de la moindre once de ses compétences. Le Article publié le 07 février 2020

Réactions3 réactions à cet article

 

Alors que l'immense majorité des autorisations préfectorales sont jusqu'à présent délivrées au motif exclusif de l'intérêt économique des projets, comment vouloir faire croire une seconde que l'impact environnemental soit une préoccupation pour 99 % des préfets en dehors du risque de contentieux ?

Pégase | 10 février 2020 à 10h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Un exemple vécu. Arrêté inter préfectoral 37-86, 2012/DDT/847 spécialement créé pour projet LGV dans le bassin versant de la Vienne spécifiait
http://jc25mercier.free.fr/DONNEES/DDT/LGV-AIP-complementaire-VIENNE-28-dec-12-1.pdf page 19/84
8.2.3 Fonction de décantation (pollution chronique)
Une lame résiduelle de 0,3 m environ est maintenue en fond (volume mort), limitant la remise en circulation des particules décantées lors des phases de marnage naturel des bassins. Les bassins ont une configuration «allongée» afin de maximiser le temps de séjour des particules dans le bassin et ainsi, de favoriser la décantation.
Le ratio longueur du bassin/ largeur du bassin doit être supérieur ou égal à 6.
-9 Précautions pour la préservation des eaux souterraines
Toute infiltration directe d'eaux polluées ou non polluées dans la nappe est proscrite ; de même, aucun déversement direct dans un plan d’eau n’est autorisé.
N’ayant pas voulu négocier pour accepter des eaux de ruissellement de voies LGV et SNCF dans un de mes étangs. Interdit par 9) ci-dessus.
La préfecture 37 a enclenché 2 enquêtes publiques successives pour m’exproprier ( au bénéfice de cosea / lisea (filiales vinci )
L’infraction 9, mais aussi en 8 2 3
Le bassin de rétention n’avait pas
La lame d’eau de 0,3 m dans le bassin -recreusé après-
L / l supérieur ou égal à 6, mais = env. 1.
Après dépôt requête TA, 5art. presse NR ( google :cosea mercier )+ s.p."Mais c’est la France que vous attaquez !" , et gagné

J Cl M 44 | 10 février 2020 à 20h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Dysfonctionnement aussi : Vu, un non respect d'un Arrêté préfectoral 2012/DDT/847 par les 2 préfets signataires. Celui ci spécialement créé pour un projet LGV qui spécifiait entre autres :
8.2.3 Fonction de décantation (pollution chronique)
Une lame résiduelle de 0,3 m environ est maintenue en fond (volume mort), limitant la remise en circulation des particules décantées lors des phases de marnage naturel des bassins. Les bassins ont une configuration «allongée» afin de maximiser le temps de séjour des particules dans le bassin et ainsi, de favoriser la décantation.
Le ratio longueur du bassin/ largeur du bassin doit être supérieur ou égal à 6.
-9 Précautions pour la préservation des eaux souterraines
Toute infiltration directe d'eaux polluées ou non polluées dans la nappe est proscrite ; de même, aucun déversement direct dans un plan d’eau n’est autorisé.
N’ayant pas voulu négocier pour accepter des eaux de ruissellement de voies LGV et SNCF dans un de mes étangs.
La préfecture 37 a enclenché 2 enquêtes publiques successives pour m’exproprier ( au bénéfice de cosea / lisea (filiales vinci )
Donc, c'est contraire au 9, mais aussi en 8 2 3 :
Le bassin de rétention n’avait pas
La lame d’eau de 0,3 m dans le bassin -il a été recreusé après-
L / l supérieur ou égal à 6, -mais égal env.1-
Et en Plus, l'étang était hors zone de la DUP !
Après dépôt requête TA, 6 art. presse NR 37( cosea mercier la loi ) on n'y trouve pas le mot "préfecture" . mais Victoire!

J Cl M 44 | 11 février 2020 à 15h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

A lire aussi

Offres d'emploi

Formations professionnelles

Votre conseil en droit des Affaires publiques / privées Huglo Lepage Avocats