En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Des microplastiques se forment également dans les fleuves

Eau  |    |  Dorothée Laperche Actu-Environnement.com

« L'hypothèse selon laquelle les microplastiques sont d'ores et déjà omniprésents dans les fleuves est validée. Parmi ces prélèvements, et sans surprise, on retrouve des microbilles présentes dans certains cosmétiques, dans les dentifrices, etc. Mais également une forte proportion, visible à l'oeil nu, de fragments appelés microplastiques secondaires, issus de la fragmentation des plastiques due notamment aux rayons du soleil », indique la Fondation Tara dans un communique sur sa dernière expédition.
La goélette scientifique Tara a recueilli des échantillons dans neuf des principaux fleuves d'Europe.
« Nous avons longtemps pensé que la transformation des plastiques en microplastiques se produisait en mer, sous l'effet du soleil et des vagues, indique Jean-François Ghiglione du CNRS (Centre national de la recherche scientifique), directeur scientifique de la mission. Or le processus semble bien se produire également dans les fleuves et leurs bassins versants ». Des recherches vont s'intéresser à ces phénomènes de fragmentation du plastique.
Autre résultat mis en avant par la Fondation : l'effet absorbeur de polluants des plastiques. Ceux-ci accumulent à leur surface des molécules présents dans les fleuves : pesticides, hydrocarbures, métaux lourds, etc. Ils pourraient avoir ainsi des effets sur les organismes qui les ingèrent. Les scientifiques vont également s'atteler à identifier les micro-organismes qui colonisent les plastiques.

Cinq mesures à prendre

Pour la Fondation Tara Océan, cinq mesures doivent être prises pour lutter contre cette pollution : améliorer la collecte et le recyclage des déchets, par exemple via la consigne des emballages de boissons ; réduire les plastiques jetables à usage unique, tels que les emballages ; faire de même pour le nombre de résines ; et diminuer la complexité des additifs utilisés dans la fabrication des objets en plastique. Ils appellent également de leurs vœux le développement des emballages écoconçus et l'adoption de lois qui fixent un calendrier de réduction à la source de tout type d'emballages jetables, en cohérence avec les directives européennes.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager