En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le MEEDDAT signe quatre nouvelles conventions professionnelles en faveur du Développement durable

Jean-Louis Borloo et Chantal Jouanno ont signé hier quatre conventions d'engagement en matière de développement durable avec le Groupe La Poste, les professionnels des infrastructures routières, de la construction et des entreprises du médicament.

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
   
Le MEEDDAT signe quatre nouvelles conventions professionnelles en faveur du Développement durable
Chantal Jouanno, Roselyne Bachelot-Narquin et Jean-Louis Borloo lors de la signature des 4 conventions.
© DA
   
A l'occasion du lancement de la Semaine du Développement durable qui se tiendra du 1er au 7 avril, Jean-Louis Borloo, Ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire et Chantal Jouanno, Secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie ont signé le 25 mars quatre conventions d'engagement volontaire avec le groupe La Poste, les professionnels des infrastructures routières, de la construction et des entreprises du médicament, en présence de Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Santé et des Sports.

Ces acteurs professionnels se sont engagés à atteindre les objectifs fixés par le Grenelle et à adopter une démarche de développement durable. Le passage à des comportements responsables doit se faire à tous les niveaux : à titre individuel dans nos achats courants, mais également au sein des entreprises qui doivent définir des politiques de développement durable, a déclaré Jean-Louis Borloo, rappelant que le Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du Territoire (MEEDDAT) avait déjà signé 14 chartes d'engagement en matière d'environnement notamment avec les acteurs du secteur aéronautique ou du transport routier de marchandises.

TP : recycler 100% des matériaux et réduire d'un tiers les émissions de CO2 d'ici 2020

Dans l'accord signé hier entre le MEEDDAT, les entreprises de travaux publics et l'association des départements de France (ADF), la fédération nationale des travaux publics (FNTP), les entreprises de terrassement et de construction routière (Union des Syndicats de l'Industrie Routière Française, Syndicat Professionnel des Terrassiers de France) ainsi que les sociétés d'Ingénierie (Fédération Syntec-Ingénierie) se sont engagées à accroître le recyclage des matériaux employés sur les chantiers et plus généralement à réduire leur impact sur l'environnement en se fixant des objectifs à l'horizon 2020, assortis d'étapes intermédiaires dès 2012.

Les entreprises de terrassement se fixent ainsi pour objectif de réemployer ou valoriser 100% des matériaux géologiques naturels excavés sur leurs chantiers à l'horizon 2020. Sur les chantiers de route, la réutilisation des matériaux bitumineux issus de la déconstruction routière devra atteindre 60% dès 2012. Les entreprises de terrassement et de construction routière se sont également respectivement engagées à réduire de 6% et de 10 % les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2012 puis de 33% à l'horizon 2020. Cet engagement va être réalisé grâce à des progrès sur les transports, les unités industrielles et les produits routiers, souligne la convention.

Parmi les autres engagements figurent la réduction de 50% de la consommation d'eau dès 2012 sur les chantiers de terrassement en optimisant les procédures d'arrosage ou encore la préservation de la biodiversité, lors d'opérations de travaux. Cette convention concerne des filières employant 700.000 collaborateurs.

Vers un affichage environnemental et sanitaire des produits de construction

Dans une seconde convention signée avec le MEEDDAT, l'ADEME, l'Afnor, le CSTB, les industriels des produits de construction (AIMCC), les associations HQE et Qualitel, s'engagent à développer l'affichage environnemental et sanitaire de leurs produits dans le cadre du Grenelle.
L'AIMCC (7.000 entreprises, 210.000 salariés) s'engage notamment à couvrir le marché de Fiches de déclarations environnementales et sanitaires (FDES) relatifs aux produits du gros oeuvre et du second œuvre, et de profils environnementaux de produits (PEP) concernant les matériels d'installation électrique et domotique, avec l'objectif d'atteindre 90% en 2012 pour toutes les familles de produits. Les signataires s'engagent ainsi à intensifier l'élaboration et la publication des FDES et des PEP et les rendre disponibles sur INIES, la base de données nationale de référence sur les caractéristiques environnementales et sanitaires des produits de construction.

La Responsabilité sociale des entreprises du médicament

Autre convention signée hier par le MEEDDAT et le Ministère de la Santé, celle engageant les Entreprises du Médicament (Leem) - qui regroupe 300 sociétés pharmaceutiques adhérentes (100.000 salariés) - dans une démarche de responsabilité sociale (RSE). Cette convention de progrès du secteur du médicament s'inscrit dans le cadre du Grenelle pour la période 2009-2011.

Les entreprises du médicament s'engagent à réduire les émissions de gaz à effet de serre et améliorer l'efficacité énergétique du secteur (flottes de véhicules éligibles au bonus écologique, plans de déplacements collectifs, Bilans Carbone …). Le Leem précise qu'il établira un bilan d'émission carbone & GES qui couvrira plus de 60 % du secteur avant 2011. Il envisage également une augmentation annuelle d'au moins 10 % d'une flotte de véhicules éligibles au «bonus écologique». Le Leem s'engage par ailleurs à développer la formation des salariés au développement durable et renforcer le partenariat entre le public et le privé sur les enjeux de développement durable et de santé (médicaments non utilisés, déchets de soins à risques infectieux, rejets dans l'eau, protection de la biodiversité…)

La Poste renforce son action en matière du développement durable

De son côté, le Groupe La Poste (280.000 collaborateurs) a signé hier sa première convention cadre état-entreprise avec le MEEDDAT et l'ADEME. Dans cet accord signé pour une durée de 3 ans, La Poste s'engage à diminuer d'ici fin 2012 (sur la base des émissions 2006), le volume de ses émissions de 12 % en moyenne : moins 15 % pour les transports et moins 9 % pour l'immobilier (parc patrimonial et locatif).

Le Groupe entend optimiser les consommations énergétiques de ses bâtiments par des actions de rénovation thermique des bâtiments les plus stratégiques d'ici 2012 avec pour cible 80 kwh/m2/an. La livraison de 20.000 m2 de surface dédiée à l'énergie solaire photovoltaïque est également actée avec la même échéance. Le groupe s'engage également à réduire ses déchets (réduction à la source, valorisation …) et l'impact environnemental de ses produits et services (affichage carbone des produits et services du Groupe …). Parmi les autres engagements figurent la formation de 60.000 collaborateurs à l'éco-conduite d'ici fin 2009, l'utilisation de plus de 80% de papier recyclé ou encore l'acquisition de 10.000 véhicules légers électriques d'ici 2012. Des engagements forts et ambitieux, chaleureusement encouragés par Jean-Louis Borloo lors de la signature.

Notons que si les objectifs fixés dans le cadre de ces conventions n'ont pas de caractère obligatoire, le MEEDDAT précise que les engagements des signataires feront l'objet d'un suivi spécifique et d'un bilan annuel.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager