En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Eolien terrestre : la filière française à sécuriser

Alors que plane l'annulation du tarif d'achat de l'électricité par la CJUE, la filière est déjà à l'arrêt lié à des contraintes juridiques et faute d'investissement. La FEE appelle l'Etat à débloquer urgemment la situation du secteur.

Energie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

"La filière éolienne est techniquement mature et économiquement compétitive", a souligné Nicolas Wolff, président de la fédération France Energie Eolienne (FEE), en ouverture du colloque annuel organisé le 18 octobre à Paris par la fédération regroupant 250 professionnels.

Un coût de l'éolien comparable à celui de l'EPR

"Le tarif d'achat éolien est désormais de 82 euros par mégawatt/heure (MWh), ce qui est équivalent au prix du courant fourni par le futur EPR, entre 70 et 90 euros du MWh. Il est aussi intéressant de noter que sur 15 ans, avec le lissage du tarif et la baisse de tarif annoncée, le coût moyen de l'éolien peut atteindre 69 euros le MWh, parfaitement en phase avec le prix du marché de l'électricité", a-t-il chiffré. Et d'ajouter : Avec 7.000 MW en fonctionnement mi-2012, le surcoût attribuable à l'énergie éolienne dans la facture d'électricité (CSPE) ne représente actuellement que 2,8 euros par ménage français et par an. Soit "seulement 11% de la CSPE, un coût de plus en plus faible pour les consommateurs avec l'augmentation générale du coût de l'électricité", fait valoir la FEE.

Si aujourd'hui, la filière produit en moyenne 3% de la production électrique nationale, le rythme des implantations des éoliennes terrestres est toutefois "en phase de nette décélération", déplore la fédération. La puissance installée sur le territoire "a chuté de plus de 30% entre 2010 et 2011, et de plus de 70% au cours du premier trimestre 2012", a-t-elle indiqué en dénonçant "une situation critique" de la filière française. "Le développement éolien est en forte chute, les carnets de commande sont vides". Seulement 196 MW ont été raccordés au réseau au cours du premier semestre 2012, selon la FEE qui table au total sur 700 MW de nouvelles installations d'ici la fin de l'année contre 875 MW en 2011. Ce qui compromet l'objectif fixé par le Grenelle de 19.000 MW d'éolien terrestre d'ici 2020.

Insécurité juridique et gel des investissements

En cause : "le cadre juridique complexe et contraignant depuis 2003", réitèrent les professionnels alors qu' "aucune mesure d'allégement n'a encore été prise" mais aussi "une incertitude" portant sur le tarif d'achat décourageant les investisseurs depuis le 12 mai 2012. Date à laquelle le Conseil d'Etat a renvoyé à la Cour de Justice de l'Union européenne (CJUE) "le soin de valider l'interprétation faite de l'arrêté tarifaire éolien" de novembre 2008. Le secteur a en effet été déstabilisé par la remise en cause des contrats de tarifs d'achat de l'électricité suite à un recours déposé par le collectif anti-éolien Vent de Colère pour annuler cet arrêté tarifaire qu'il juge illégal. L'absence de notification à la Commission européenne de ce tarif en tant qu'aide d'Etat a été évoquée devant la Haute juridiction administrative. Or, cette procédure judiciaire renvoyée devant la CJUE, dont l'issue n'est pas attendue avant 12 à 18 mois, "génère une incertitude qui bloque le financement de tous les projets éoliens en France". Ce qui "menace directement des milliers d'emplois (...) mais également les investissements pour la création d'une filière industrielle d'avenir", craint la FEE. Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) avait également tiré la sonnette d'alarme face à cette affaire. "La nouvelle (d'une possible annulation de l'arrêté) est connue et notamment des banquiers qui constatent qu'il y a une insécurité juridique et ne veulent plus financer les nouveaux projets", avait ajouté le SER. "Si l'arrêté fixant les tarifs d'achat était cassé, la situation se prolongerait jusqu'à un nouvel arrêté, ce qui peut prendre plusieurs mois et qui veut dire qu'on serait pendant ce temps-là sans tarif d'achat", avait prévenu le syndicat.

Les professionnels de l'éolien ont toutefois salué le vote des députés visant à lever les blocages réglementaires à l'implantation des éoliennes (la suppression des zones de développement de l'éolien, fin de la règle des 5 mâts et dérogations à la loi littoral pour l'installation de turbines outre-mer), dans le cadre de l'examen de la proposition de loi du député PS de l'Isère François Brottes sur la tarification progressive de l'énergie. Reste encore à convaincre les sénateurs d'adopter ces mesures d'assouplissement jugées "urgentes" par la FEE alors qu'ils examinent actuellement en commissions le texte.

 
L'équation économique de l'éolien terrestre est "bonne" L'équation économique de la filière "est bonne et l'éolien terrestre est évidemment rentable à long terme", a affirmé Géraud Guibert, Conseiller auprès de la Cour des Comptes lors d'une table ronde au colloque. Même son de cloche de la part de François Brottes, rapporteur de la proposition de loi facilitant l'implantation des éoliennes, pour qui "l'équation économique de l'éolien terrestre, mature sur le plan industriel, est intéressante". Et d'ajouter : "même en période de vaches maigres, il est nécessaire de faire des investissements de long terme sans quoi l'énergie deviendrait de plus en plus chère".

Pour Jean Desessard, sénateur écologiste de Paris et rapporteur de l' étude sur les coûts de l'électricité présentée en juillet dernier, "il y a besoin de lisibilité pour les industriels à long terme. On ne peut plus faire et refaire des politiques énergies tous les deux ans. Il faut un plan stratégique pour les vingt ans à venir pour qu'ils sachent où aller et où investir. L'éolien est rentable et a beaucoup d'intérêt et il faut maintenant lui donner les bases juridiques pour lui permettre de développer la filière", a-t-il également plaidé.
 

Lever les problèmes de financement à long terme des projets

Tandis que le débat en séance publique est prévu les 30 et 31 octobre ainsi que le 5 novembre au Sénat, la filière continue de "retenir son souffle'' alors que plane toujours la menace de l'annulation de l'arrêté tarifaire à Bruxelles et le risque de recours en remboursement. "Cette épée de Damoclès pourrait être levée si le gouvernement publiait dès maintenant un nouvel arrêté sécurisant notifié à la Commission européenne", a appelé de ses vœux le président de la FEE. Le gouvernement avait en juin dernier assuré la filière de son plein soutien afin de débloquer la situation et promis en septembre lors de la conférence environnementale de prendre un nouvel arrêté si l'actuel était annulé. Mais les professionnels craignent que l'Etat attende la décision de la CJUE prévue fin 2013 pour le faire. Dans une enquête réalisée par la FEE avec le webzine spécialisé Green Univers, la sécurisation du tarif d'achat est pourtant la première mesure demandée par les entreprises du secteur (82%), devant l'assouplissement de la règlementation (55%).

Or, d'ici le rétablissement d'un arrêté tarifaire, le ''gel des investissements" par les banques continuera lui à perdurer, a confirmé Jérôme Deflesselles, directeur du financement des énergies renouvelables à la Société générale, lors d'une table ronde organisée sur ce sujet durant le colloque qui rassemblait parlementaires et économistes. "Les banques ont une position réservée voire négative pour financer des projets exceptés ceux terminés avant fin 2013, soit avant le retour de la décision de la CJUE". La frilosité des banques est pourtant des plus problématiques sachant qu'elles financent "à l'échelle mondiale, 1 MW éolien sur deux, l'autre étant financé directement sur le bilan par les différents énergéticiens ou entreprises", précise-t-il. Concernant la France, "la feuille de route de l'éolien d'ici 2020 nécessite 1.300 MW par an soit 650 MW financés par les banques à hauteur d'un milliard d'euros par an", souligne-t-il. Or, les banques françaises "ne seront pas suffisantes pour couvrir le milliard nécessaire", estime-t-il. Elles pourront"lever les 50-100 premiers millions d'euros mais ce n'est pas le chiffre dont on parle", prévient-il.

La BPI, une alternative

Selon Jérôme Deflesselles, la nouvelle Banque publique d'investissement (BPI) détenue par l'Etat et la Caisse des dépôts, prévue en janvier 2013, et destinée à favoriser la transition énergétique du pays, représente néanmoins "un signe fort pour les banques" et pourrait constituer "une réponse partielle à la question". Un avis partagé par Géraud Guibert, Conseiller auprès de la Cour des Comptes pour qui la BPI est "le troisième paramètre", après "la garantie du tarif d'achat" et le raccourcissement des procédures administratives, pour "faire en sorte que l'exigence de long terme soit intégrée dans la démarche de financement" de l'éolien.

Si la BPI "parvient à avoir des modalités d'intervention adaptées, elle permettra de donner le ticket de garantie aux banques pour que celles-ci n'aient plus d'hésitation à participer au montage et au financement de projets" en prenant en charge "le risque d'investissement à long terme ". La future banque publique d'investissement pourra alors jouer "un rôle de déclencheur d'un certain nombre projets", a expliqué M. Guibert.

Réactions94 réactions à cet article

 

"lever les blocages réglementaires "!
Qu'en termes galants ces choses là sont mises ,il faut lire:
Faire disparaître les légitimes défenses de toutes les victimes de cette industrie .

sirius | 24 octobre 2012 à 10h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"les professionnels de l'éolien se félicitent du vote des députés" ! ! ! Vous pouvez,messieurs!!!ils vous coûtent assez cher mais sans beaucoup de résultats jusque là.Rien n'est gagné pour vous,il y a le Sénat et celui ci s'est rendu compte de " l'entourloupe" des verts à 2h30 du matin pour faire passer cette horreur qui en a révoltée plus d'un dans l'hémicycle du fait qu'ils ont boycoté ce vote qui n'est pas à mettre à l'honneur des verts et dont certains membres ont aussi refusés de soutenir.Vous êtes des soudoyeurs et preuve est faite que la mafia est parmi vos rangs.Le reportage d'ARTE de ce mardi nous a démontré l'ineptie d'une telle énergie aléatoire.

kyrnos43 | 24 octobre 2012 à 10h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il y a quelque chose de désespérant et plus grave de tromperie du public qui se rapproche de l'escroquerie.
je ne mets absoluement pas en doute que lorsqu'il y a du vent, le coût de l'énergie éolienne est équivalente à celle de l'EPR. Je suis même convaincu que demain , ce sera moins.
Mais il y a tromperie, pourquoi?
L'éolien ne produit en moyenne que 30% du temps. Il faut donc stocker, et là, non seulement on ne sait pas faire, mais les solutions essayées coûtent des fortunes.

Zaravis | 24 octobre 2012 à 10h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

L'éolien cette énergie qui attends le vent... Le 22 octobre à 15h 30 la production éolienne française était de 233MW pour une puissance installée de 6800MW... soit moins de 1% de la production électrique en France pour remplacer les énergies polluantes...

triton | 24 octobre 2012 à 10h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

En plus des 82 euros/MWh le SER-FEE oublie
- le coût (investissement+fonctionnement) des centrales thermiques à flamme nécessaires pour réguler l'intermittence aléatoire de l'éolien industriel.
- le coût de l'aménagement du réseau (qui en Allemagne fait augmenter la facture consommateur de près de 50%.

Ces 2 coût se retrouvent dans l'augmentation du prix de l'électricité (+18% depuis 2005!). Cela ne tient pas compte de la baisse de valeur des habitations des riverains, du coût de la prise en compte des atteintes à la santé, du coût cher aux écologistes des atteintes à l'avifaune, à la flore et aux paysages. Pour casser la croissance il n'y a pas mieux: plus d'1 milliard/an aujourd’hui à plus de 10 en 2020 (grenelle oblige) pris dans la poche des consommateurs. Avec un tour de passe passe qui fait que la CSPE n'apparait pas dans la comptabilité nationale. Merci Sarkozy, Hollande et les khmers verts.

Maleole | 24 octobre 2012 à 17h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Maleole a raison ....on va vite regretter ces machines infernales qui nous pourrissent la vie sur 360°...pour un bien maigre résultat .

piplio | 24 octobre 2012 à 19h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Etrange cette article..je me demande si cette article est vraiment en phase avec l'actualité..en effet..ACTUENVIRONNEMENT avait publié une article ....La filière éolienne "reprend espoir"

henri | 25 octobre 2012 à 08h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

He bien, il y a un vent d'intox sur ce forum.

L'eolien necessite un amenagement des reseaux ? Mais bien sur et pas l'EPR ? Pas le nuke en general qui produit pres des sources de refroidissement et loin des villes ?
L'eolien est au contraire reparti dans tout le territoire au plus pres du lieu de consommation. Un electron eolien fera bien moins de km jusqu'a son lieu de consommation qu'un electron nuke.

Comme ca aussi l'eolien ne serait competitif que lorsqu'il y a du vent ? Cet argument me laisse sans voix ... le kWh eolien est paye autour de 8.4 c€ (voire seulement 3 c€ si l'eolienne produit a fond) de par le decret et ca n'a rien a voire avec le niveau de vent.

Tout vos arguments ne sont que des combats d'arriere-garde perdus d'avance d'un secteur en voie de disparition et qui fait regresser le pays tout entier.

Steph | 25 octobre 2012 à 09h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ne criez pas trop victoire..mes amis anti-éoliens...et de vos arguments qui ne tiennent pas la route et des chiffres comptables que l'on manipule comme bon nous semble
C'est ne n'est qu'une pause dans l'évolution de l'éolien sur terre, sur mer, et des turbines sous la mer....pour votre confort...

henri | 25 octobre 2012 à 09h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les pro-éoliens font semblant d'oublier qu'il faut installer une centrale thermique de puissance équivalente pour assurer la continuité de la production = vent 25%, CO2 75% sans compter les nuisances multiples.
une tranche nucléaire de 2Gigawatts = 1000 éoliennes de 2megawatts plus des centrales thermiques pour 2 gigawatts
1000 eoliennes de 2Mégawatts = 160 km2 (20kmx8km)
L'éolien est une mine d'or pour les investisseurs : rentabilité 12 à 15%, une catastrophe directe (paysages défigurés, taxe CSPE) et indirecte : augmentation du taux de CO2.

Albert | 25 octobre 2012 à 21h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour Albert
Où est la véritable catastrophe!!!..le stockage de tonnes de déchets radioactives entérrés ou simplement enfouis sous terre en france, tchernobyl et la radioactvié présente pour des centaines d'années..un véritable désastre paysager ou il n'y a plus ame qui vive et interdit à toute pénétration de la zone sur des milliers de km carrés ,..des malformations de naissance tant qu'animal et humain, des cancers à n'en plus finir pour ces populations et récement le japon,actuellement 13 centrales nucléaires en france ont attiré l'attention du parlement européen en matière de sécurité..paru dans le journal ....cela c'est un véritable danger pour l'environnement..auriez vous oublier..Bien sur tant que cela ce par ailleurs..ce n'est pas votre soucis!!!..mais dès que l'on touche un peu au progrès et à votre environnement...vous en faite un tollet...et ne vous pensez pas au génération à venir...l'éolien est non polluant complétement, n' émét pas de radoiactivité ni de CO2..cordialement

henri | 26 octobre 2012 à 13h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

je comprend henry mais l'éolien n'est pas la solution ...c'est même le plus mauvais choix ...les centrales nucléaires on gardera vous verrez et les centrale thermiques et co2 augmenteront . Alors dénaturer notre environnement pour un tel résultat ...non merci ....on nous trompe ...enfin c'est mon avis

Un pro ENR sauf éolien et écologiste
bien cordialement

poisson | 26 octobre 2012 à 15h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

smile correction ! écologiste et pro ENR sauf éolien , je voulais dire

sincèrement

poisson | 26 octobre 2012 à 16h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Juste pour info.
Actuellement, est peaufinée la Charte 2013-2025 du PNR des Volcans d’Auvergne.
Concernant l’implantation d’éoliennes, voici la déclaration de M. François Marion, Président de la Communauté de communes Sancy-Artense et membre du bureau du Parc.

« Nous sommes souvent sollicités par des développeurs éoliens car certains secteurs de notre territoire disposent d’un potentiel éolien intéressant.
Dernièrement, il est venu présenter dans nos locaux une étude paysagère réalisée par un bureau d’études pour préparer la charte du Parc en matière de stratégie énergétique et de paysages. Cette étude définit notamment les différentes vulnérabilités et potentialités pour l’accueil de parcs éoliens dans le Parc.
Pour notre secteur, elle fait clairement apparaître le fort impact paysager qu’induirait la création d’un parc éolien, car nous sommes proches du Massif du Sancy.
Aussi, le Conseil communautaire a décidé à l’unanimité de ne pas opter pour la compétence ZDE. »
J’ajoute qu’une enquête publique a été diligentée sur l’ensemble du parc.
De cette enquête est ressorti que l’essentiel des observations a concerné la production d’énergies renouvelables, en particulier éolienne : hormis une, les personnes qui se sont exprimées ont formulé le souhait que le projet de charte ne favorise pas ce type de production au regard des impacts sur le paysage et l’environnement, mais aussi au plan social.
A suivre ...

Tireman | 28 octobre 2012 à 11h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

PNR des Volcans d’Auvergne, suite :
Considérant les requêtes enregistrées à l’enquête publique et l’avis des commissaires enquêteurs concernant le sujet de l’éolien, il a été décidé une reprise en profondeur des engagements des signataires de la charte sur ce point.
Cela a abouti dans le rapport de charte (disposition 2222) :
1- à mentionner une priorité à accorder aux productions d’énergie de type solaire thermique, photovoltaïque sur toiture de faible surface, géothermie, méthanisation et bois énergie
2-concernant l’éolien :
À une qualification plus affinée de tout le périmètre du Parc au sein d’une nouvelle carte, en fonction de gradients uniques de « sensibilités paysagères et environnementales au regard de l’équipement éolien », conduisant notamment à définir 5 territoires communaux supplémentaires comme trop sensibles pour l’implantation de parcs éoliens.

À aborder le développement éolien en faisant le choix d’engager les signataires sur le non équipement des espaces particulièrement sensibles aux plans paysager et/ou environnemental (en référence à la cartographie des sensibilités précitées). Au final :
99% du PNRVA est trop sensible pour l’implantation de nouveaux parcs éoliens. Cela ne signifie pas que 1% du territoire est équipable, ni qu’il sera équipé.

Au fait, je suis membre du CIT du PNR des Volcans d'Auvergne.

Tireman | 28 octobre 2012 à 11h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Très drôles ces bons vieux arguments passéistes ressortis à l'occasion de tout article sur le sujet de l'éolien.
Centrale à flamme, pas rentable, plus chers... Désolé chers amis de vous contredire et décevoir mais votre chère énergie nucléaire coûte bien plus cher, d'un point de vu économique et environnemental, que ce que vous l'imaginez et l'éolien est d'or et déjà économiquement viable.
Faire porter la facture de la modernisation de notre réseau de distribution aux EnR est malhonnête car celui-ci est obsolète et nécessite un grand chantier de rénovation (ceci, quelque soit notre choix énergétique).
Une fois encore, l'objectif est de construire un mix énergétique en fonction des potentiels et contraintes (enviro, patrimoine,..) de chaque région. La fillière éolienne terrestre n'ambitionne pas à elle seule de fournir nos besoins (toujours grandissant)...
Alors élargissez votre vision qui semble se limiter à celle de la fenêtre de votre maison et cessez de vous comportez comme des égoïstes.
J'ai assisté il y a peu de temps à une grande messe anti-éoliennes réunissant plusieurs associations. Pathétique ! Après avoir fait peur à la population avec des mauvais exemples de parc éoliens qui datent de plusieurs années, des photomontages bidons et des fausses attestations de dévaluation immobilière (bravo les agences immobilière d'ailleurs !) J'ai assisté à un cours de 30 min sur "comment fait capoter un projet éolien" C'est ça la démocratie citoyenne ??

guirno | 29 octobre 2012 à 09h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Delphine batho vient d'alarter sur le fait que l'éolien demander la création de milliers de km de haute tension ...! et ce n'est qu'une partie de l'iceberg ! j'ajoute que ces nouvelles lignes a haute voir trés haute tension seront surdimensionnées pour absorber les seuls pics de production et que environ 50 % de temps elles transporteront peu ou pas d'électricité !!! je vois rien d'écologique ou même d'intelligent dans cette situation !!!! et la marié de l'éolien !...les nouvelles centrales thermiques avec tjrs plus de co2 ...qui en parle ?
En matière de green business la démocratie est malade de beaucoup de mensonges et propagandes de tous genres financées par des industriel opportunistes . guirno en est un membre ...pour dire qu'il n'y a pas de dévaluation immobilière ..il faut quand même le faire ! et ses photomontage sont chez lui largement minimisés ...elles seront comme de allumettes sur l'horizon , pas plus bruyante qu'un merle qui chante a votre fenêtre , les cormorans se séchent les ailes sous les éoliennes etc etc etc !!!!!!!!!!!!!!!!!!

poisson | 29 octobre 2012 à 09h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@poisson
Tien ? on se connait ? Votre paranoïa vous conduit à porter des jugements hâtifs sur les personnes qui ont le malheur de ne pas penser comme vous...
Relisez vos sources, Delphine BATHO parlait de la nécessité de créer des réseaux pour les EnR et non pour la seule filière éolienne. Ceci est également le résultats de l'ultra-concentration de la production de notre énergie causée par notre dépendance au nucléaire. Libre à chacun de penser ce qu'il veut sur le nucléaire mais je n'ai, pour ma part, pas envie d'attendre une nouvelle catastrophe sur notre territoire pour ouvrir les yeux. Manifestement la dernière catastrophe au Japon n'aura servi de leçon à personne. C'est en déformant les propos des autres et en retenant les extraits des articles qui vous arrangent que vous perdrez en crédibilité...
Je persiste: nous n'avons jamais payé notre énergie à son coût réel et votre chère industrie nucléaire tente par tous les moyens de faire porter le chapeau aux EnR.
Relisez également mes propos, je parle d'un mix énergétique et non d' l'invasion de la France par des seules éoliennes terrestres. Je suis d'ailleurs partisan de travailler en priorité sur la réduction de nos consommation !

guirno | 29 octobre 2012 à 15h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ vous confondez ...j'ai jamais dit être pro nucléaire ...par contre oui je suis anti éoliennes et centrale thermiques ...ça c'est certain car c'est du faux et que pour le fossile les ressources restantes seront précieuses pour nos enfants ....cherchez les solutions ? il y en a de nombreuses ..c'est juste une question de stratégie et volonté politique .il y a que les industriels opportunistes et menteurs dont Aveva , siemens et les autres qui ne parlent que l'eolien industriel comme la solution ...avec des prix garantis et bien gras ...on peut comprendre ! ...pourquoi faire autre chose , pourquoi chercher se décarcasser etc ... rien a foutre de l'environnement et de hommes ....ils pensent tout bas .

poisson | 29 octobre 2012 à 15h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Jusque là, le dévpt des centrales biogaz/biomasse n'a pas été facilité par la réglementation. Aujourd’hui, ça se développe : inauguration récemment de la plus grande centrale biomasse de 69 MW dans le sud-ouest ! Voici un exemple d'EnR décentralisé qui permet l'ajustement de la production intermittente du solaire et de l'éolien. Si les technologies de stockage de l'énergie ont encore du chemin à parcourir, les alternatives décarbonnées de régulation de la production des EnR aux traditionnelles centrales thermiques existent ! Cet argument ne tient plus la route, il faut mettre à jour votre liste...
Je suis preneur de toutes les transactions immobilières qui ont fait chuter le prix des maisons de moitié comme le cri haut et fort les associations anti-éoliennes. Les études réalisées dans tous les pays qui ont avancés sur le sujet n'ont pas révélées de baisse significative de l'immobilier. A moins que la vue d'une maison constitue le caractère majeur d'une habitation, la dévaluation n'est applicable qu'aux allergiques à l'éolien !
Pourquoi ne parlez-vous pas des investissements qui pourront être réalisés sur les territoires concernés par un parc éolien ? Que propose le nucléaire aux territoires voisins seulement victimes des conséquences de leur industrie ?
Concernant les photomontages, la focale demandée est imposée, pas possible de tricher lors de l'examen d'un dossier par les administrations !
Effectivement, nous ne partageons pas le même sens de l'équité et de l'honnêteté...

guirno | 29 octobre 2012 à 15h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ guirno je suis pour la biomasse ..mais il y a besoin d'éoliennes ...je suis pour l'hydrolien , je suis pour la géothermie verticale , je suis pour le solaire , je suis pour l'isolation , je suis pour la recherche ...etc
quand aux maison dévalorisées par les ventilateurs a proximité ..vous allez en trouver de plus en plus malheureusement ...votre argument est bien celui d'un promoteur qui minimise tout .
pas possible de tricher avec l'administration ...mon oeil ...ils font que ça plus de la propagande pour des dizaines de milliers d'Euros auprés de la population . ...impactes miniminés , champs de blé , coquelicot , dune , jeunes femmes etcc ... et pour finir avez vous vu le grand canyon en photo ou a la télé ...et bien sur place c'est pas la même chose ...c'est immensément plus grand et profond ...donc pour la réalité des choses vos montages devraient être doublés !!!! oui Monsieur pour correspondre a la réalité . ....enfin tout ça ne sert a rien ...c'est tjrs le fric qui remporte les batailles surtout avec des prix garantis ..du pain béni pour AREVA . Salut

poisson | 29 octobre 2012 à 17h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

SI vous avez une solution pour des projets à bas coûts pour produire l'énergie donc nous avons besoin en respectant nos ressources et notre santé, nous sommes tous preneur...
Tout projet, quelque soit sa vocation, est liée à une implacable logique économique. Pas d'autonomie financière et rentabilité = pas de projet. Ceci est valable pour l'achat d'un panneau solaire par un particulier, un projet éolien, un projet de géothermie ainsi qu'une centrale nucléaire. Si vous n'adhérer pas à ce principe, c'est notre société entière que vs remettez en question...
Je trouve d'ailleurs qu'il serait nécessaire de travailler plus sur la possibilité pour les populations et entreprises locales de prendre des parts dans ces projets. Ceci permettrait aux personnes directement concernées de se sentir plus impliquées et ne pas avoir l'impression que les retombées économiques ne vont que dans les poches des méchants investisseurs.
Je vous laisse le soin de discuter la qualité du travail et de l'impartialité de l'inspecteur ICPE et des services instructeurs avec les personnes concernées !
Certes, une photo ne remplacera jamais la réalité. L'objectif est de faire apparaître les covisibilités potentielles pouvant être problématiques et de mettre en exergue les proportions et échelles.
Les "prix garantis" sont une nécessité pour changer de modèle. Le but est que chaque mode de production trouve son autonomie à terme ! Sinon comment opérer le changement face au monopole ?

guirno | 29 octobre 2012 à 18h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,

Effectivement, toujours les mêmes arguments des antis.
C'est de la faute de l'éolien les lignes THT existantes ? Ou est-ce parce qu'il faut bien acheminer notre production massive et hyper centralisée, notamment à l'étranger et pour un prix faible quand on en produit trop mais qu'il faut bien s'en débarrasser (intermittence à l'envers) ?
L'horrible centrale thermique brandie comme un épouvantail : le cout de leur construction, à écouter les antis, serait à mettre sur le dos des éoliennes. Déjà, l'électricité qu'elle produisent les rentabilise, sans avoir besoin de les aider. Les centrales à cycle combiné sont très performantes, car elles réutilisent la chaleur de leur premier cycle de génération. Mix énergétique. Il faut intégrer le concept. Sinon, ne sortez plus jamais votre voiture non plus, faut être cohérent.

Deux choses :
l'électricité verte produite est verte, elle n'est plus à produire par un autre moyen.
Le CO2 n'est pas bien, mais acceptez vous un enfouissement de déchets prés de chez vous, de votre famille ?

Ça me fait penser aux détracteurs de l'énergie solaire qui disent que les panneaux solaires polluent. Et votre écran plat, il ne pollue pas ? On fait de l'énergie alors ses modes de production devraient être parfaits ! Ce n'est pas si simple !

krakatoe | 29 octobre 2012 à 18h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Enfin, pour casser des préjugés, au passage :

1. : C'est le nucléaire qui force massivement le recours au charbon :
https://www.actu-environnement.com/ae/news/production-electricite-nucleaire-centrales-thermiques-16799.php4

2. L'éolien offshore, dont on a été inventer des effets forcément terrible sur la nature, est au pire neutre, au mieux favorable !

Ça c'est pour Saint Brieuc et autres.

Bonne soirée.

krakatoe | 29 octobre 2012 à 18h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

des "prix garantis" sur une technologie fausse et qui nous pourrit la vie ....non merci .....pourquoi voulez vous que les promoteurs se décarcassent !!! ? ce sont de opportunistes et les politiques des menteurs sourds aveugles et muets . @ krakatoe le solaire je suis pas contre ...au moins ça casse pas nos paysages tout comme je suis pas contre un mixte éoliennes flottantes ( moins hautes et plus au large ) avec des hydroliennes pour lisser !!! c'est juste une question de choix politique ..les industriels suivront . ...il faudrait que rapidement le pouvoir en place mette tout le monde autour d'une table ...anti nucléaires , anti co2 rechauffement , anti éolien ...pro en tous genres , humanistes , financiers , écologistes présisionnistes scentifiques . ...il y a des solutions pour contenter tout le monde sans démolir notre environnement !!

poisson | 30 octobre 2012 à 09h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"C'est le nucléaire qui force massivement le recours au charbon :"
De krakatoe | 29 octobre 2012 à 18h35
J'adore la mauvaise foi !

L'analyse de l'article auquel vous faites référence est pourtant claire :
"Pour le quatrième mois consécutif, le coefficient de disponibilité des centrales nucléaires se situe à un niveau particulièrement bas (67,4 %)", souligne le CGDD, ajoutant : "La part du nucléaire dans la production totale d'électricité passe, en un an, de 82% à 79%".
Pourquoi ?
Les arrêts ont été nombreux pour mettre les centrales en conformité à des règles toujours plus draconiennes.
C'est louable.
Obligatoirement, cela a induit un appel aux énergies thermiques, dont le charbon, car les ENR en général, et le "Saint éolien" de certains en particulier, ont été incapable de répondre à la demande.
Imaginons maintenant le résultat demain, si la part du nucléaire est réduite à 50 %, et encore mieux, si nos besoins énergétique sont confiés aux seule éoliennes...
CQFD.

Mon cher krakatoe, il vous faudra trouver mieux.
Enfin, il est vrai que dans l'argumentation spécieuse, les proéolien font très fort !

Tireman | 30 octobre 2012 à 10h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Puisque l’on est dans l’argument spécieux, j’aime assez celui-ci aussi :
« Effectivement, toujours les mêmes arguments des antis.
C'est de la faute de l'éolien les lignes THT existantes ? »
(krakatoe 29 octobre 2012 à 18h33)

Qui donc a dit cela ?
Par contre, c’est un argument récurent des « pro-éolien » de s’abriter derrière :
« Les éoliennes, ce n’est pas plus laid que les pylônes THT ».
Personne ne prétend que les pylônes THT soient vraiment géniaux dans nos paysages, (perso, j’aimerais mieux que les lignes soient enterrées), mais je vous informe tout de même que la production des éoliennes, aussi intermittente soit-elle, nécessitera des lignes THT supplémentaires…
CQFD…

Tireman | 30 octobre 2012 à 11h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour guirno
je vous soutien dans vos propos..quand à ces messieurs TIREMAN et POISSON sont des personnes obtus à qui vous ne pourrez jamais les persuader malgrès vos bons sens..j'ai déjà eu à faire avec cette équipe anti éolien ...dans les différents forum sur ACTUENVIRONNEMENT..ils se contredisent déjà eux même, puis ils n'ont jamais su contreargumenté sur des sujets délicats, que je me ferais plaisir de faire un copier coller au grand plaisir de TIREMAN si cela s'avère nécessaire qui adore cela..je m'appercois que de ces droles de personnages qui utilisent bien tous ces conforts, consomment ,polluent tous les jours..cela me fais sourire..ils sont les premiers à critiquer..mais dès que cela dépasse leur environnement...ne se soucie guère à l'autre bout de la planète des différents désastres nucléaires, humains,de la faune et de la flore...et il n'y a pas que cela bien entendu et n'ont pas l'audace de s'attaquer ou de défendre sur ce genre de sujet qui est pourtant une priorité dans notre monde.. ils n'ont qu'une étroite vision de l'évolution..sont contre tout...mais profitent bien finalement des dernières technologies, de l'electricité, de l'eau...

henri | 30 octobre 2012 à 13h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

rebonjour guirno et bonjour krakatoe.
je suis solidaire avec vous
Vous parlez de panneaux solaires à POISSON..figurez vous je lui en ai informé sur un autreforum..le cout..des aides...ect...puisqu'il me semblait interrer pour une installation de panneaux solaires et que j'en ai intallé une sur mon toit de plus je travaille dans le domaine paysagé auprès d'un installateur éolien..qui dérange un peu ces messieurs anti éolien et qui dans leur ignorance me prennait pour un technicien , et bien d'autres encore..déjà...voyez vous...vous verrez aussi que TIREMAN c'est le spécialite qui le dis haut et fort dans les différents forum qu'il est fier d'étre anti éolien et qu'il est comme dans son village "ASTERIX"...dans tous les forums...et parfois s'emballe dans les propos ou plutot dans les écrits Car la vérité les déranges...bien à vous...et à suivre...au prochain épisode...

henri | 30 octobre 2012 à 13h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ce jour, 30 octobre 2012 à 10h 45 la production éolienne française était de 997 Mw pour une puissance installée de 6800 MW, soit moins de 1% de la production éléctrique nationale... ce qui confirme ce que je vois de mon jardin en regardant les Parcs éoliens de Soudan, Erbray, Issé, St Vincent des Landes, Sion les Mines, Derval et Lusanger qui se font remarquer par l'arrêt des pâles de ces machines qui donnaient tant d'espoir à nos élus... En ce moment, le Parc éolien des 4 Seigneurs à Nozay-Puceul-Saffré-Abbaretz est en train de sortir de terre avec ces 8 machines qui vont détruire le Bocage et la faune qui vivait en cette zone humide... Je ne suis pas près de quitter le mouvement anti-éolien qui ne cesse de dire que l'éolien n'est pas la solution pour remplacer les centrales polluantes, thermiques ou nucléaires...

triton | 30 octobre 2012 à 15h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"quand à ces messieurs TIREMAN et POISSON sont des personnes obtus "
(henri | Aujourd'hui à 13h14)
???
Quand au reste de votre texte, c'est assez confus...
C'est bon signe.
Bonne nouvelle pour vous :
Ne vous en déplaise, l'éolien, chez nous, est mis à l'arrêt.
Voir mes communications sur ce forum du 28 octobre 2012 à 11h11 et 11h15 ...
(^^)

Tireman | 30 octobre 2012 à 15h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

même chose triton ...ils veulent saccager la basse normandie et ses bocages et marais ...il y en a déjà a carantan ....scandaleux ....what a shame ..j'ai entendu dire de touristes visitant les marais en barque .

poisson | 30 octobre 2012 à 15h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Beau combat de stéréotypes !
Il y a effectivement bien longtemps que j'ai renoncé à m'adresser directement à TIREMAN tant il ne peut s'empêcher d'intervenir sur tous les sujets autour de l'éolien. Ce Monsieur ne se rend même pas compte qu'il agit comme ce qu'il dénonce... Les seuls tons et tournures de ces interventions suffisent à discréditer son discours.
Merci Triton pour cette belle intervention. Choisir un jour ou une période sans vent pour balancer vos chiffres révèle un bien bel état d'esprit... Quand vous utilisez des arguments de mauvaise foi, faites en sorte que cela ne transparaisse pas trop.

guirno | 30 octobre 2012 à 16h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Production éolienne France continentale

""Août 2012 = selon les données du site "suivi Eolien" de l'ADEME, en août, la puissance installée a cru de 14 MW. La puissance moyenne livrée au réseau sur le mois de juillet a été de 1216 MW soit une efficacité moyenne de 17,9%. Cette Valeur est la plus faible de l'année académique 2011-2012. Le maximum de production a été de 4,6 GW le 25 août. Le minimum de 269 MW a été atteint le 21 août..."" des chiffres qui ne peuvent pas être contestés et qui prouvent l'inutilité des ces machines installées et entretenues par la Hollande ou l'Allemagne, ce qui ne permettra jamais de créer les 11 000 emplois... en vous priant de bien vouloir m'excuser d'apporter les preuves réclammées par les pro-éoliens... Non aux éoliennes, je confirme.

triton | 30 octobre 2012 à 16h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour Triton, Tireman,Poisson...beau trio...je vous en félicite...cela me fait penser à un film...de western spaghéti..
pour Tireman..vous assistez à des réunions administratives, vous faites des reportages photos..mais depuis les autres forum...à part de lire et la critique..enfin Bref!! ne vous réjouissez pas trop vite..l'arret ne sera que temporaire ;-))..et le droit d'interet publique est un droit..pour le bien des gens..et je paris..quand les éoliennes se remettrons en route ou que le chantier sera relancé..vous ne le direz pas sur ce forum..à tous les coups..votre égo...l'emporte sur le raisonnement sur le long terme..même Triton un passionné de chiffres...à tous les forums..mais je vous le redis et vous le savez tous..vous regardez tous votre petit coin de planète mais vous ne me répondez jamais sur les différents sujets que je met..faut il vous le rappelez....c'est quand même étrange vous ne trouvez pas...et ne prennez pas nos lecteurs pour idiots svp et à Poisson faut il rappeler à ces lecteurs les sujets ce que vous avez dis sur les autres forums..pendant que j'y pense avez vous mis des panneaux solaires..avez vous pris en compte mes conseils que je vous ai formulé..Enfin Tireman..soyez sérieux...la confusion!!! c'est de votre ressort..et vous êtes maitre en la matière... nous avons eu plusieurs sujets sur différents forum.... malheureusement vous n'apportez jamais de réponse étrange vous ne trouvez pas...

henri, | 30 octobre 2012 à 17h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Apprenez à discerner le "pro" du "pour". Il est plus difficile d'avoir une conversation posée et construite avec un "pour" qu'avec un "pro".
Ici, peu de détracteurs sont prêt à faire la moindre concession...
Je vous répondrais donc qu'il est stupide de considérer la production éolienne sur une journée, un mois ou une année n puisque vous conviendrez que le climat est variable d'une année à l'autre. Il est impératif d'avoir une vision à moyen terme car je vous rappelle que ces ventilateurs, comme vous aimez les appeler, sont prévus pour tenir au moins 20 ans et bcp plus si on change quelques éléments pour repartir sur un nouveau cycle d'exploitation.
L'argument de la faible production et rendement est un grosse erreur relayée par les contre-tout qui confondent puissance nominale et production moyenne... Vous allez maintenant nous faire croire que la France n'est pas un pays qui bénéficie d'une bonne exposition au vent en partie grâce à son littoral ? On en apprend tous les jours !
Votre argument est contradictoire avec vos accusations. Prenez-vous les opérateurs éoliens pour des philanthropes ? Investissent t'ils dans des installations qui ne produiront rien ? Et n'allez pas nous faire croire que les tarifs subventionnées permettront de rentabiliser quelques tours de pâles !
Regardez la carte de France des implantations des services de maintenances des opérateurs, peu sont ceux qui traversent la frontière !!
Je vous laisse avec vos certitudes... Bonne soirée

guirno | 30 octobre 2012 à 17h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Henry ..votre jugement sera t'il enfer pour nous , Triton, Tireman,Poisson.?
.....au moins épargnez nous des éoliennes !

poisson | 30 octobre 2012 à 17h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ah ? je sens que Poisson est en train de se noyer...
Merci pour votre belle répartie et votre sens très personnel du débat.
Le bon côté des choses c'est qu'à toujours crier comme vous le fait contre le sens du vent, vous serez bientôt le seul à vous entendre quand il se lèvera de nouveau...

guirno | 30 octobre 2012 à 17h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

je suis un retaité qui accentue ses actions démarrées dans les années 60, pour une planète vivable... je ne suis pas financé par des Grandes Firmes qui voudraient transformer notre belle France en une Zone industrielle et je finance l'achat des journaux pour une Revue Presse journalière adressée aux amis de la nature... je suis en droit d'apporter mon avis sur cette fausse solution qu'est l'éolien... juste pour info, après un certain temps de fonctionnment, les éoliennes bruyantes doivent être frénées ou arrêtées la nuit pour le bien être des riverains, ce qui va encore ralentir la production de ces machines... bonne nuit je vais aller vérifier si la girlande éolienne s'allume comme tous les soirs...

triton | 30 octobre 2012 à 18h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mon cher Poisson,
Moi, je me régale à lire Guirno et Henri !
Avec eux, on peut dire que l'éolien est une affaire qui tourne ...
(^^)

Tireman | 30 octobre 2012 à 19h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonsoir Poisson,
je n'ai pas de jugement à vous faire,vous êtes assez adulte et l'enfer je ne vous le souhaite encore moins mais regardez bien autour de vous, cette enfer n'est pas très loin,il est au quotidien et qui existait bien avant les éoliennes....et épargner les éoliennes.que vous dites prouve que vous préférez le nucléaire à 100% et de tous ces déchets stocker sous vos pieds et non pour une vue globale en faveur d'une réduction de celle ci...oui pour les éoliennes qui permettrons de réduire ces déchets radioactives, oui parce qu'elle n'émet pas de Co2, oui pour une meilleure Enr pour les futures générations,oui aux véhicules éléctriques, oui pour une consommation intelligente en Enr, oui à la réduction de matière fossiles,oui pour la réduction voire le rétablissement de la couche d'ozone qui nous protège...non aux barrages tel qu'aux bresil qui va détruire des forets qui est le poumon de notre planète et déstruction de la population en place..il y a plus de choses graves que de vos plaintes pour ces éoliennes..qui déjà vous apporte du courrant..proprement...ne soyez pas égoiste...ayez une intelligence plus approfondis que de voir le bout...de votre village...

henri | 30 octobre 2012 à 19h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

On croit rêver mon cher Poisson !
Traduction de la prose d’Henri en français clair :
« …et épargner les éoliennes.que vous dites prouve que vous préférez le nucléaire à 100% »

Traduction :
Ou bien vous êtes pour les éoliennes,
Ou bien vous êtes pour le nucléaire.
Pas de milieu possible, selon monsieur Henri.
Biomasse ?
Géothermie ?
Hydroliennes ?
Pas dans le discours de monsieur Henri.

Par moment il me fait peur :
« oui pour la réduction …/… de la couche d'ozone » ???
En effet, c’est ce qui risque d’arriver avec le CO² indirectement généré par « l’abus d’éoliennes » !

Et enfin, il ne vous traite pas de c…, mais le cœur y est !
« ne soyez pas égoiste...ayez une intelligence plus approfondis que de voir le bout...de votre village... »

Tireman | 31 octobre 2012 à 09h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Triton: votre seul avis ne suffit pas justifier que l'éolien est une bonne ou une "fausse" solution. Pour un retraité qui a connu les années 60, je suis très surpris d'apprendre que la France serait plus industrialisée aujourd'hui !!!
@Tireman: En lisant ici et là vos écris sur le site, je constate que vous avez découvert récemment les smileys que vous utilisez généreusement. C'est un peu comme vos arguments contre l'éolien qui sont en décalage avec notre époque ;-)
Plus sérieusement, je vous rappelle qu'en août 2011, la réglementation prévoie l'augmentation de la distance des éoliennes aux habitations qui est passé à 500m (300m auparavant). Ce choix vise la conservation d'une distance confortable d'un point de vu acoustique. En parallèle, les progrès techniques des fabricants en matière d'acoustique et de productivité ont considérablement évolués. Il existe des mauvais exemples d'implantations de parcs éoliens qui datent déjà de quelques années et qui nourrissent l'argumentaire et les réunions des associations historiquement anti-éolien. Évidement les efforts réalisés ne seront jamais évoqués...
Comme vous le préciser, un dépassement des seuils acoustiques = bridage voir démantèlement ! Aucun opérateur éolien n'est prêt à prendre un tel risque ! Le bridage ponctuel pour des raisons acoustiques ou environnementales (chauve-souris) aboutissent à de faibles pertes de production. RAPPEL: Un investisseur ne misera pas dans un projet non rentable. Réfléchissez un peu à ça...

guirno | 31 octobre 2012 à 09h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Tireman: je viens de lire votre dernière intervention... Votre traduction n'engage que vous. Les éoliennes s'inscrivent dans un mix énergétique et vous rappelle que cette notion a déjà été évoquée ici. Par ailleurs, il semble nécessaire de rappeler que l'article traite ici de l'éolien terrestre... Ce mix doit évidemment intégrer toutes autres formes d'EnR adaptées à chaque contexte et territoire. Je ne lis aucune concession en ce sens dans vos propos...
Encore une fois, l'argument des émissions de Co² derrière lequel vous vous réfugiez ne tient désormais plus puisque nous sommes capable de réguler une production avec autre chose que des centrales thermiques (biomasse, biogaz,...) en attendant les technologies de stockage et de gestion des réseaux. J'ai cité un exemple plus bas (chaudière biomasse de 69 MW qui vient d'être inaugurée) que vous semblez volontairement oublier. D'ailleurs, si la réglementation et la lourdeur administrative bien Française concernant le sujet de l'énergie n'était pas aussi contraignante, il y a longtemps que les alternatives à la centrale thermique auraient pu se développer en France. Nous sommes également en retard sur ces moyens... Regardez ce qui ce fait chez nos voisins. Je ne vous demande pas de me croire sur parole, renseignez-vous.
N'y voyez aucune offense personnelle mais il semblerait effectivement que vous soyez plus animé par vos sensibilités et convictions personnelles que par une vision ou un comportement visant à un intérêt collectif.

guirno | 31 octobre 2012 à 10h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 

j"aime à être classé avec Tireman et Poisson, car un jour il faudra se rappeler que nous avons tiré le signal d'alarme en dénonçant cette fausse solution qu'est l'éolien... je viens de terminer ma Revue de Presse et vient voir un peu les délires, après avoir tranférer tous les articles qui montrent la douçeurs des Gendarmes et CRS pour évacuer les opposants du future aéroport de Notre Dames des Landes près de Nantes... j'ai cru en l'éolien quand le Chantier de Derval a commencé en même temps que ma retraite, une possibilité d'occuper mon temps libre... Mais j'ai vite déchanté quand j'ai vu les dégats sur le bocage, sa faune et sa flore... J'ai été invité lors de l'inauguration de Parc éolien afin de présenter mon reportage sur la conception des éoliennes, de l'arrachage des arbres, creusement des trous, coulage de bases de béton-armé, montage des machines, raccordements et enfouisements des câbles et mise au point par nos amis allemands sans trop d'échange verbal n'ayant pas appris cette langue... On a donc utilisé mon image écologique en m'invitant à exposer mes photos, mais c'était seulement pour leur image de marque... depuis je suis dans le camp de ceux qui ne croient pas en cette solution.

triton | 31 octobre 2012 à 11h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Hé bien, justement mon cher Guirno, je regarde chez les voisins.
Particulièrement en Allemagne, où, finalement, tout ne semble pas aller pour le mieux dans l'acceptation de l'éolien...
Simplement, avant, cela ne transpirait pas.
Aujourd'hui, l'omerta n'arrive plus à contenir l'information.
Avez-vous vu, sur Arte, "l'éolien dans la tourmente" ?
Moi, je connais les paysages en Allemagne, pour y être souvent allé, mais vous, quel est votre sentiment ?
C'est beau, non ?
Je vous recommande Lübeck, sur la Baltique.
On l'appelait, la ville aux mille clochers.
La région est devenue le rivage aux mille mats!
Le problème des allemands, c'est qu'ils sont disciplinés par nature.
Ils acceptent...
Mais quand ils commencent à dire Nein, croyez bien qu'ils ne font pas semblant !

Quand au problème du stockage de l'énergie, le vieux serpent de mer !
Que me proposez-vous ?
L'utilisation de batteries ?
Stocker l'énergie éolienne sous la forme d'hydrogène ?
Les accumulateurs à circulation au vanadium ?
Le stockage sous forme d'air comprimé ?
Le stockage de l'énergie par remontée de l'eau ?
Batterie sodium soufre ?
Finalement, a-t-on vraiment besoin des éoliennes ?
La géothermie, cela ne vous dit rien ?
Arrêter les centrales nucléaires.
Que fait-on du combustible qui est dedans ?
Justes quelques questions en passant ...
Il y a cependant un point où je suis d'accord avec vous :
Le fait est que je suis viscéralement opposé à l'éolien industriel.
Ça au moins, c'est vrai.

Tireman | 31 octobre 2012 à 12h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Vous mélangez tout... Rapport avec un aéroport ?
Voilà maintenant que les opérateurs pourraient avoir recours au CRS... L'arrachage de la végétation et le creusage de trous feraient des dégâts à l'environnement ? Toute suppression de végétation doit faire l'objet d'une reconstitution et/ou d'une compensation (replanter plus de végétation que celle détruite). Savez-vous que l'on coupe du bois dans les forêts également pour les régénérer ? Savez-vous que la nature reprend le dessus dans un jardin qui a été tondu ?
Par ailleurs, les habitats des espèces protégées doivent être évités. Il existe de nombreuses mesures compensatoires déployées au delà de l'emprise physique d'un projet mais personne n'en parle... Un professionnel digne de ce nom doit réfléchir à un projet cohérent. Mais oui, j'oubliais ! Les développeurs éoliens sont tous des pourris et l’administration corrompue ! De toute façon, vous aurez probablement une réponse à tout...
Vos constats sont incomplets et il semble que vous vous soyez arrêtez à ce qu'a pu capturer votre objectif...
Bref, rien ne sert de poursuivre dans cette voie, il n'a a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.

guirno | 31 octobre 2012 à 12h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je voulais simplement expliquer à Henri et autres que si je refuse les éoliennes, j'ai bien d'autres actions envers les pollueurs qui mettent en danger l'avenir des générations futures... l'éolien est une partie infime, c'est pour cette raison que je n'interviens pas trop sur ce forum... Notre Dames des Landes va être un grand gâchis en supprimant le garde-manger de Nantes, mais il aura aussi un effet bénéfique car certains projets éoliens vont être supprimer et des Pars éoliens pourraient être démontés car dans les zones de sécurité... Je vais donc vous laisser votre forum et consacrer mon temps à des actions plus constructives... la France contre les fausses promesses éoliennes se réveillent en dénonçant les SRE et ZDE... beaucoup de travail à venir pour le Tribunal administratif

triton | 31 octobre 2012 à 12h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mon cher Tireman...je vois que vous ne comprennez rien hormis votre ignorance et la bétise humaine qui vous doit le succés sur ce forum..allez pour éclairer votre ignorance...la réduction de la couche d'ozone c'est bien sur dans le sens positif ,c'est çà dire et je vous le dis pour éclairer votre ignorance et que je vous pardonne ...la couche d'ozone est une passoire d'où la fonte des glaces..mais vous ne le savez pas puisque votre savoir se limite à la distance de votre village..d'asterix..et que le monde exterieur vous est inconnue... la réduction concerne..la diminution de ce trou qui a un impact sur notre environnement, cette réduction voir le rétablissement de notre couche sera bénéfique pour les humains et non pour votre bétise humaine et de votre arrogance que je n'ai que faire ..et de perdre du temps avec un genre d'individu comme vous dont l'égo est supérieur à votre cerveau et que nos lecteurs demandent plus de sérieux dans ce forum que pardonnez moi cette expression...votre débilité..pour vous rendre purement interressant et de vous faire remarquer..cela n'empeche que vous ne répondez jamais dans les différents forums sur des sujets pertinents et sérieux et dont je ne suis pas le premier que votre vulgaire arrogance n'interresse personne je vous le rappelle..sauf votre royal égo...

henri | 31 octobre 2012 à 13h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je serais plus nuancé que Henri même si je partage l'idée que M. TIREMAN s'affiche en donneur de leçons...
J'adore Arté et leurs reportages mais là je suis quelque peu déçu. La totalité du reportage donne la parole aux opposants et leurs ressentis mais n'aborde jamais le sujet avec pragmatisme et intervention de spécialistes ou d'expert ! Il aurait paru judicieux d'aborder ce reportage par les 2 bouts plutôt que donner uniquement la parole aux détracteurs. Mon commentaire constituera peut être du pain béni pour vous mais là, je suis franchement déçu par ce reportage... Ce n'est pas la contestation qui me dérange mais plutôt le fait que la parole n'ait été donné qu'aux contestataires en colère ! En regardant le site d'Arté, je ne semble pas être le seul à avoir eu cette impression.
M. TIREMAN, votre haine et votre nombril vous aveuglent... Vous remettez sur le tapis le sujet du stockage alors que je vous ai indiqué par 2 fois que les moyens de régulation, au bilan carbone acceptable, existait depuis bien longtemps. Vous faites le tri de ce qui vous arrange ?
@Triton: Chacun a bien évidemment le droit d'avoir son idée mais je persiste, vous mélangez les batailles et confondez les genres.
Pour rappel la grande majorité des recours sont conduits par une petite minorité... toujours les mêmes d'ailleurs. Cela va probablement vous déplaire mais tous les sondages menés au sujet de l'éolien démontre qu'il existe une large majorité de la population qui est pour. Tous des cons ?

guirno | 31 octobre 2012 à 14h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

oui henry ...ils me font peur..trés peur même

poisson | 31 octobre 2012 à 14h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Messieurs Triton et Poisson, grâce au dernier message du cher Henri, vous avez au moins une idée de ce qu’est le « discours démocratique » chez ces gens là…
Etant donné que nous semblons trop, comment il dit déjà ?
Ha oui ! Je le cite :

« …je vois que vous ne comprennez rien hormis votre ignorance et la bétise humaine qui vous doit le succés sur ce forum »

« puisque votre savoir se limite à la distance de votre village..d'asterix..et que le monde exterieur vous est inconnue... »

« …notre couche sera bénéfique pour les humains et non pour votre bétise humaine et de votre arrogance que je n'ai que faire…/… vous dont l'égo est supérieur à votre cerveau…/…votre débilité…/… »

Ça, pour la « couche », ce n’est pas moi qui le dit ! (^^)

J’informe tout de même que j’ai posé à cette personne des questions précises, et techniques.
Il m’a simplement répondu :
« Pourquoi me posez-vous ce genre de questions ?
Je n’ai pas les réponses, je ne suis pas technicien »…

Sans commentaire…,
Bon, je crois que j’ai assez rigolé.
J’ai mieux à faire, et je vais faire comme Triton !

Tireman | 31 octobre 2012 à 14h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Vos copier-coller n'apportent rien et le ton hautain de vos propos ne sont pas moins insultant... Vous classez les gens qui vous tiennent tête dans des cases et "ces gens là" partagent probablement le même mépris que vous pour les gens aux discours formatés comme le votre.
Je vois que vous continuez à ignorer la remise à question de votre théorie fumante des centrales thermiques... Le meilleur moyen de se débarrasser d'un problème est de l'ignorer. Belle philosophie !
Si vous n'avez pas de temps à consacrer à l'argumentation d'un débat que vous avez vous même envenimé, épargnez-nous de votre auto-satisafaction et accusations fallacieuses...

guirno | 31 octobre 2012 à 15h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mon très cher Guirno,
A la différence de vous ou bien d’Henri, je ne perds pas les pédales, je reste calme, poli et courtois, même si c’est parfois avec une certaine ironie.
Je ne classe personne dans des cases, vous êtes assez grand pour le faire vous-même, et surtout, je ne me permets aucun des écarts de langage à votre égard, comme vous le faite à mon égard.
Ce n’est pas parce que je relève vos contradictions que je « donne des leçons »…

Au sujet du documentaire projeté par Arte, votre seul commentaire est de regretter que la parole soit donnée aux seuls opposants à l’éolien industriel, ce qui est faux d’ailleurs.
Mais ce n’est pas ce que je vous demandais ?
Je vous demandais votre avis sur les paysages montrés par les images.
Vous devez être assez grand garçon pour vous faire votre propre idée, sans avoir besoin d’un commentaire pour ou contre ???
Si non, qui donc ici est « formaté » ?

Ensuite, vous me dites :
« je vous ai indiqué par 2 fois que les moyens de régulation, au bilan carbone acceptable, existait depuis bien longtemps. »
Je vous entends parfaitement, je vous demande juste, « lesquels » ???
Moi, voyez-vous, je ne vends pas du vent.
Ma formation est technique, plus exactement dans l’électromécanique.
Ma forme de raisonnement est donc, par là même, plutôt pragmatique.
Veuillez m’en excuser…

Tireman | 31 octobre 2012 à 16h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je ne sais pas pour qui vous vous prenez pour écrire ainsi mais une chose est sûre, vous ne rentrerez bientôt plus dans vos chaussures.
De quelles contradiction parlez-vous ? Vous esquivez les vôtres et vous faites encore la leçon ??!
Quel moyen technique ?! Relisez encore... La centrale biomasse citée est en fonctionnement. Insinuez vous encore que cela ne marche pas ?? Passez un peu moins de temps à relire et mettre en page vos posts et prenez le temps le lire ce que disent les autres avant de réagir...
je ne vais pas m'attarder sur le reportage d'Arté tant le débat avec vous serait stérile... Visionnez le encore une fois et vous verrai qu'il n'y a pas de confrontation d'idée mais juste une vision anti-éolienne. Certes il y a des contraintes à intégrer, je conviens donc que ce reportage est instructif. Et vous, vous convenez de quoi ?
En ce qui concerne les paysages, je vous ai déjà précisé qu'elles n'avaient pas leur place partout. Personnellement, je n'y vois aucune agression visuelle et heureusement que je ne suis pas le seul... Force est de constater que certaines contestations et interrogations sont légitimes et recevables, j'en conviens encore. La réciproque vous est en revanche totalement inconnue. Si vous revenez sur l'aspect paysager c'est que vous n'avez finalement pas grand chose à leur reprocher à ces éoliennes...
Un "technicien pragmatique" comme vous ne devrez pas perdre de temps sur des forums d'incultes que nous sommes !

guirno | 31 octobre 2012 à 17h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je vous entends bien, mon cher guirno...
Mais expliquez-moi :
Si "La centrale biomasse citée est en fonctionnement.", en quoi a-t-elle besoin de l'apport éolien ?
La biomasse est la combustion de matières organiques d'origine végétale (algues incluses), animale ou fongique.
Cette technique se passe donc très bien de l'éolien.
Est uniquement parce que vous VOULEZ de l'éolien, une sorte de caprice en somme ?

C'est juste une question bête, mon tempétueux interlocuteur ...
(^^)

Tireman | 31 octobre 2012 à 18h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

bonjour guirno
je suis d'accord avec vous..et ne vous inquittez pas pour Tiremant...faute d'arguments..il ne repprend nos écrits de ce qui l'arrange et ce n'est pas la première fois...et puis la mémoire lui étant malheureusement défailante il oubli tous ces écrits sur les différents forums..mais bon que voulez vous..il se prend pour Zorro le justicier de son village..des anti éoliens..il ne faut pas lui en vouloir..et vous allez voir il va réagir encore et encore sur mes propos...je pense qu'il est dans son monde, ou plutot son petit village..il manque d'esprit d'ouverture et de dialogue...car quand on regard au final tous ces écrits même sur les différents forums il est plutot monologue..et arrogant..
Triton..même si nos points divergent..a au moins à la gentillesse de dire "d'autres actions envers les pollueurs qui mettent en danger l'avenir des générations futures" et l'éolienne une infime partie..et je partage se sentiment avec lui..
Tireman..n'a pas assez de recul..ni de part d'humanité,quand on voit tous ses écrits à tous les niveaux c'est...tristement parlant...et comme il est seul..dans son village..il se défoule, vous prend des mots, vous fait des remarques des fautes de frappes..ect on devine bien le type d'individu et qu'il n'a que faire des conséquences bien plus graves que les éoliennnes à l'échelle de nottre planète

henri | 01 novembre 2012 à 10h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Arrêt complet des projets éoliens en Grande Bretagne annoncé dans le Daily Mail suite au Congrés des Energies Renouvelables britanique du 31-10-2012... la France va suivre. Le mois de novembre se présente bien.

triton | 02 novembre 2012 à 08h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Arrêt d'un projet = preuve que l'éolien n'est pas imposée ou imposable aux forceps ? Cet exemple suffit à faire une généralité ?

Cher Tireman, vous ne semblez que vous complaire dans la provocation... Effectivement, comme le Henri, vous avez la mémoire courte: en lisant ici est là, j'ai lu que vous critiquiez déjà d'autres moyens de production d'EnR pour réguler l'intermittence de l'éolien (et du solaire, rappelons le !) en mettant en avant une soi disant trop faible puissance pour pouvoir la réguler. Maintenant que vous avez la preuve que la puissance n'est pas un problème, vous cherchez désespérément autre chose. Insinuez-vous que le potentiel biomasse est disponible et équivalent sur tout le territoire ? La notion de mix énergétique vous échappe, ceci est probablement dû à votre haine aveugle...
Devant une telle mauvaise foi et contradictions, il est évident que toute discussion avec vous est peine perdue. Les lecteurs qui s'attarderont sur vos écrits se feront leur propre idée du personne que vous êtes...

guirno | 05 novembre 2012 à 10h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je confirme l’annonce de Triton.
La nouvelle est tombée du Daily Mail, article de Christopher Booker, le 31/10/2012.
L’article est intitulé :
« Ten years too late, it’s good riddance to wind farms – one of the most dangerous delusions of our age »,
Ce que l’on peut traduire par
« Avec dix année de retard, bon débarra les fermes éoliennes, l’une des plus dangereuse illusion de notre époque. »
Il fait suite à la déclaration du Ministre Britannique de l’Energie, Monsieur John Hayes, qui a choisi le jour du congrès des énergies renouvelables britanniques (le 31 octobre 2012) pour annoncer l’arrêt immédiat de la construction des éoliennes terrestres en Grande Bretagne.
Vive le Royaume Unis !

Tireman | 05 novembre 2012 à 10h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Petite précision, le combat éolien est une partie infime de mes actions, mais je participe à toutes les enquêtes publiques afin de faire modifier les projets qui mettent en danger la faune, la flore, et l'humain... et je ne manque pas d' inspecter les chantiers en cours et fait apporter des modifications en envoyant des constats à la presse qui ne les publient pas, mais qui comme de bons toutous rapportent aux constructeurs et aux Elus ce qui pourrait faire intervenir les autorités ou les organismes de contôles et des inspecteurs du travail... Des chantiers français avec une majorité d'ouvriers avec qui ont ne peux dialoguer à cause du blocage de la langue... Le Parc éolien des 4 Seigneurs de Nozay est en Zone innondable... rassurez-vous Henri, je ne suis pas gentil...

Triton | 05 novembre 2012 à 11h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

si certain projet d'installations d'éoliens sont arrétées ..ce n'est que temporaire...de plus, la France doit se conforter au texte européen et doit rattraper le retard...se mettre en conformité ..aux risques de payer de fortes amendes..que vous et moi devrons débourser via le taxes et impots divers..le non respect de la France par rapport à l'europe coutera des milliers d'euros...

Henri | 05 novembre 2012 à 11h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

bonjour Triton..si vous n'êtes pas gentil..au moins vous reconnaissez certain point..d'urgence en matière de pollution..quand à la barrière de langage..je n'ai jamais rencontré de telles difficultés..avec le personnel..que j'ai pu appercevoir à l'occasion et puis qu'importe..nous sommes tous humains..quand à "les projets qui mettent en danger la faune, la flore, et l'humain.."..il ya eu un très bon article vidéo dans ACTUENVIRONNEMENT de notre région pas de calais sur FRUGES.et tout démontrait le contraire de ce vous ecrivez..ce n'est pas moi qui le dit mais les agriculteurs,les chasseurs...et d'autres personnes..j'ai pu apercevoir...des chevreuils, des lièvres, des oiseaux,des renards, des insectes de toutes natures..sous les éoliennes..se promenant sous ces éoliennes... ent toutes libertés et qui ne sont pas éffrayés...mais je trouve de votre part que faire venir des inspecteurs de travail..vous jouez avec les emplois de ces gens qui ne demandent rien, c'est inhumain et ignoble de votre part..si vous devez attaquer voyez plutot directement les fournisseurs, et le système complet où l'ETAT .. si vous avez le courage et de la trempe..ce que vous faites là ce sont des coups bas et laches.. je ne souhaite pas qu'un jour cela vous arrive.. si vous travaillez...mais n'oubliez pas..qu'à ce jeu là...un jour vous devrez rendre des comptes à la vie..un proverbe dit qui sème le vent récolte la tempète..et pour cela si un jour vous le récoltez..ne pleurez pas sur votre sort..

Henri | 05 novembre 2012 à 11h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Pour certains, ne pas être de leur avis tient, je les cite : « de la provocation, de la mauvaise foi » ?
Etrange point de vue.
En effet, les lecteurs sont assez grands pour se faire leur opinion.
« la France doit se conforter au texte européen », « se mettre en conformité...aux risques de payer de fortes amendes... »
Je précise que nulle par il est indiqué que la France a pour obligation de s’engouffrer dans le lobby éolien, « l’une des plus dangereuses illusions de notre époque. » comme il est dit dans l’article du Daily Mail.
Je le dis, et le répète à longueur d’article, d’autre voies existent, bien moins impactantes sur notre environnement.
Je persiste donc à trouver louche chez certains, à vouloir à toute force nous obliger à avaler une potion des plus indigeste.
A moins que de dire que monsieur le Ministre de l’Energie du Royaume Uni pratique « de la provocation, de la mauvaise foi » ?
Dommage de ne pouvoir, pour cause de longueur, vous offrir la traduction de l’excellent article de monsieur Christopher Booker.
Je vous rappelle que chez nous, au PNR des Volcan d’Auvergne, notre charte 2013/2025 se refuse désormais à signer un chèque en blanc vis-à-vis de l’éolien industriel, comme cela c’est fait par le passé.
Sommes-nous des « provocateurs de mauvaise foi » ?

Tireman | 05 novembre 2012 à 12h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

bonjour Tireman..nous sommes en france et non en Angleterre, vous allez chercher ailleurs car vous vous trouvez à cours d'arguments..vous avez réussi à sortir de votre village d'asterix!!! a quand les romains.
De plus vous écrivez:"notre charte 2013/2025 se refuse désormais à signer un chèque en blanc vis-à-vis de l’éolien industriel, comme cela c’est fait par le passé"..cela ne veut pas dire que le projet éolien est terminé en refusant de signer un chèque en blanc..et puis pour quelqu'un qui dans son village d'asterix en écrivant "chez nous" et" notre" si cela tombe vous vous arrogez le droit de quelque chose qui cela tombe..vous n'avez pas signé personnellement, ni donner vos coordonnés..c'est à voir...pour quelqu"un qui dans les différents forums employé le terme "JE"..et maintenant vous dites NOUS..surprenant..^prendre les efforts des autres pour soi..c'est de la tromperie...pour nos lecteurs

henri | 05 novembre 2012 à 13h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mon cher Henri,
A la lecture de vos dernier billets, je ne peux que constater que vous êtes à bout de souffle, ce qui est un comble pour un pro-éolien, vous l’avouerez !
Je crois avoir indiqué que je fais parti du CIT du PNR des Volcans d’Auvergne…
Faut suivre !

Tireman | 05 novembre 2012 à 15h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mon cher Tiremann
merci de vous inquietez pour ma santé..je vais bien..quand à mon souffle..je préfére conserver mon énergie pour la bonne cause que de vos commérages à 2 sous et on sait dans tous les forums que vous faites parties de tel et tel choses et tel et tel organismes...et gardez votre égo..à croire que tous nos lecteurs dans ces forums sont des incrédules...mais je vous assure et je souhaite que quand j'aurais une information ou que je souhaite que ACTUENVIRONNEMENT publie un article basé sur des documents bien plus sérieux que les votres du dévellopement éoliens en AUVERGNE..et de leurs réalisations les lecteurs ayant un point de vue favorable pour ERn se rappellerons de vous..TIREMAN..

Henri | 05 novembre 2012 à 16h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est bientôt la fin du tout éolien en France, il vaut mieux Henri Goler avant de voir la faillite de Vestas... des dixaines de milliers d'emplois à créer en France, qui peux encore croire à ces promesses avant d'être tournés Henri Dicule... j'aimais bien ce forum avant les reproches Henri Tournelles qui nous critiquent, mais je vais retourner surveiller les chantiers éoliens pour dénoncer les infractions Henri Bambelles afin d'avoir de quoi parler quand la Presse aura besoin de l'avis des opposants... c'est pour bientôt

triton | 05 novembre 2012 à 16h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

vous me faites sourire..enfin bref !!!n'oubliez pas Triton..vous n'avez acces sur les chantiers qu'avec une autorisation vous n'étes peut étre pas au courant et n'oubliez pas les règles de sécurité..pour votre info..et la bétise humaine ne vaut que votre grandeur d'ame et encore..

henri | 05 novembre 2012 à 18h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les opposants aux éoliennes utilisent l’expression péjorative « éolien industriel ». Il faudrait donc que les énergies renouvelables soient produites de manière artisanale ? Notons d’ailleurs que les leaders des anti-éoliens ne sont opposés à l’industrie que lorsque elle est éolienne alors qu’il est nécessaire que les énergies renouvelables soient développées par des industries performantes, écologiques, citoyennes.

Pourquoi l’énergie éolienne est une solution mature et compétitive en 2012, créatrice d’emplois :

Les sénateurs de la Commission d’enquête sur les coûts de l’électricité relève le 18 juillet dernier que l’éolien terrestre est « d’ores et déjà une filière mature et compétitive », avec un prix de 82 euros du mégawattheure. Ce même rapport établie un coût du nucléaire entre 54 et 70 euros / MWh (prenant en compte les coûts liés aux déchets, démantèlement, assurance…). La différence devient donc ténue Concernant l’EPR c’est encore plus flagrant : la Cour des comptes en 2008 revèle même que l’EPR aura un coût compris dans une fourchette comprise entre 70 et 90 /MWh. C’est donc un faible coût économique qui plus est pour un grand bienfait industriel. Grâce au tarif d’achat établi il y a 6 ans, l’ éolien représente actuellement 11 000 emplois en France alors qu’il y a 10 ans ce n’était que quelques dizaines de personnes ! Les appels d’offre offshore de 6 000MW créeront 10 000 emplois supplémentaires. Dans 10 ans la filière pèsera 60 000 emplois.

France Energie Eolienne | 06 novembre 2012 à 16h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@France Energie Eolienne, Cher monsieur , pour moi le terme industriel n'a rien de péjoratif ...bien au contraire ! l'industrie c'est bien l'avenir de la France et la clef de son redressement ...surtout pour l'export n'est ce pas !!!...non ! mais dans le cadre de ces éoliennes si le qualificatif d'industriel est employé c'est bien pour, d'une, les différencier des petites éoliennes domestiques destinées normalement a une auto consommation avec stockage et de deux , pour en visualiser la taille soit de 20 à 180 m pour les plus grandes ...avec des nuisances qui ne sont pas artisanales !!!!!!
>Vous les promoteurs vous parlez bien l'allumettes sur l'horizon , de champ de blé et de bruits imperceptibles pas plus désagréables qu'un sifflement de merle !!!
le terme industriel n'est donc que justice ...il faut être bon joueur Monsieur .
Bon maintenant les nuisances et nombreux autres effets pervers de cette industrie étant établis ...le débat est de savoir ce que ça nous apporte écologiquement , economiquement et humainement cette industrie !
vivre c'est transformer mais encore faut il chercher les meilleures solutions et limiter la casse . Mon avis personnel est que les éoliennes industrielles c'est une fausse bonne idée ...trés stupide et inefficaces...avec un bilan écologique, humain et économiques pour le moins négatifs ...d'autres diront désastreux.

cordialement

poisson | 06 novembre 2012 à 18h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

bonjour France Energie Eolienne
Merci pour cette intervention et de votre explication claire qui n'est pas le cas pour les anti éoliens qui se contredisent régulièrement .et je fais partie des 11000 emplois ...dans le domaine paysager et je soutien fortement cette nouvelle forme d'énergie..sans complexe..

henri | 06 novembre 2012 à 19h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ Henry , Si je comprend bien vous êtes paysagiste employé par un promoteur éolien ...! petit conseil ...pensez a les peindre en vert sur les 10 premiers mètres puis en bleu et blanc pour les 40 a 150 autres mètres ...
façon caméléon serait encore mieux . ...une intégration parfaite serait qu'on ne les voit pas et qu'on ne les entende pas ...

poisson | 07 novembre 2012 à 09h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour Poisson..vous faites de l'humour..pas de soucis j'adore cela..mais désolé pour vous je ne suis pas peintre dans le batiment pour colorer les éoliennes..cependant après lecture..vous parler à nouveau de bruit des éoliennes dont vous avez fait part dans d'autres forum et mon explication à ce sujet..cependant ici dans notre région du pas de calais , de la communauté des communes de FRUGES, et d'autres communes... personne ne se plaint de bruits..car elles...sont tout simplement silencieuses..et n'oubliez pas Poisson..entre le bruit "potentiel" et les péches intensives qui raclent les fonds marins près de chez vous et que toutes vies et especes sous marines disparaissent....l'auriez vous oubliez subitement..et ne vous en plaignez pas..de plus vous manger du poisson c'est vous qui le dites..continuez à consommer intensivement pour ne rien laisser aux générations suivantes...je préfère à l'évolution de la technologie pour le bien de l'humanité..et qu'importe mon métier d'ailleurs puisque dans ce forum concerne..Les éoliennes..et dans votre récente écriture du "poisson | Aujourd'hui à 09h31" vous êtes hors de ce sujet ...bêtement humain et tellement..dérisoire....

henri | 07 novembre 2012 à 13h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ père henry ..vous avez l'art de prêcher la guérison du mal par le mal !!!....certaines sectes agissent comme cela ! mais enfin Henry , il n'y a pas besoin d'éoliennes pour interdire les chaluts , charger de méthode de pêche , créer des réserves ou de récifs artificiels ! ...remarquez que paysagiste dans le Nord pas de calais...ça doit pas être trés difficile !...votre nom est peut être burenne !!? n'oubliez pas de laisser de la place pour les tracteurs, chicon et betteraves et peigniez la terre en rouge ou en vert que le porte épingle soit trés beau ......mettez en un rideau devant la thalasso du touquet et le golf , que l'effort soit partagé par tous !!! ils seront tous d'accord soyez en certain ! ..mes respects père et tenez bon votre poste

poisson | 07 novembre 2012 à 14h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

J'ai quelques minutes pour venir lire les prêches de Maitre Henri Tournelle qui nous accuse de tous les mots de la Planète parce que nous ne voulons pas le suivre dans sa croisade "éolienne pour tout massacrer" y aurait-il moins de déchets contamminés radio-actif si vous transformez la France en une Zones Industrielles et bientôt en Friches industrielles comme à Sigean où l'éolien brûle... Vous avez raison, la pêche aux coquilles St Jacques est en danger, non pas à cause des chaluts qui labourent les fonds , mais à cause de vos éoliennes qui vont supprimer les Zones de Pêches... Que votre Dieux Eol vous protège et que notre "Dieux" arrête vos rouleaux compresseurs qui détruisent le bocage, sa faune et sa flore... Amen

triton | 07 novembre 2012 à 15h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 

à ces messieurs anti-oliens...ceci est un forum..et non le cirque de vos propos déplacés..et encore une fois..négatifs..de l'équipe incontournable TIREMAN..TRITON..POISSON ...qui se cache derrière leur pseudo...c'est très courageux ...enfin..de toutes facons..vous avez raison..dans vos raisonnements..vous marchez à contre sens du progrès..c'est votre choix..bonne continuation..et..meilleurs VOEUX...et bon vent..2013...;-))

henri | 07 novembre 2012 à 18h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Désolé si j’ai un peu décroché de la discussion, j’ai estimé qu’elle tournait en boucle, et que cela devenait une perte de temps.
Par contre, j’aimerais que la personne qui se présente sous le nom de « France Energie Eolienne » donne plus de détails sur l’info qu’il donne dans son post du 06 novembre 2012 à 16h55.
Vous indiquez que, je vous cite :
« L’éolien représente actuellement 11 000 emplois en France alors qu’il y a 10 ans ce n’était que quelques dizaines de personnes ! Les appels d’offre offshore de 6 000MW créeront 10 000 emplois supplémentaires. Dans 10 ans la filière pèsera 60 000 emplois. »
Je suis assez surpris par cette information, alors que d’autre sources indiquent que les industriels de l’éolien sont dans des plan de licenciement assez lourds ?
Ensuite, ne prenons que les 11000 emploies que vous dites avoir créé en France à l’heure actuelle.
Pourriez-vous être plus précis ?
J’aimerais avoir des détails précis sur ces emplois, les type de contrats (CDD ou CDI ?), les qualifications employées, enfin, bref, un bilan chiffré.
Au plaisir de vous lire.

Tireman | 07 novembre 2012 à 19h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ père Henri ....et Henri si c'est pas pseudo ça !!!
pour ma part vous comprendrez que j'ai pas envie de dévoiler mon identité ...! ça serait dangereux . dans mon village pancartes " non aux éoliennes" ont étés décrochées , jetées par un commando de nuit ..une autre maison a été taguée .....! parmi les pro éoliens il y en a ( une infime minorité j'espére ) qui vont trop loin . fanatisme ou et interets financiers ..... pas de démocratie chez eux .

poisson | 08 novembre 2012 à 09h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,
Ne perdez pas votre temps à répondre Poisson.
Don’t feed the troll, comme avait justement écris l’un deux.
S’il ne leur reste comme argument que les écrits que l’on peut voir sur cette page, ce ne sont pas des adversaires bien redoutables.
La prise de conscience au sujet de l’imposture de ce lobby va grandissante à travers le pays.
Même leurs soutient institutionnel, EELV, se fissure dans certaines de ses antennes locales, comme en Lozère.

"Le développement des unités industrielles de production d’énergie renouvelable (éoliennes mais aussi fermes photovoltaïques) est un nouvel encouragement à la fuite en avant de la consommation énergétique, et vous n’avez aucune raison d’y sacrifier nos espaces naturels qui constituent la principale richesse non dé-localisable de notre département."

Claude Lhuillier - 19 mars 2012
(Claude Lhuillier est porte-parole du groupe Europe Ecologie Les Verts de Lozère.)

Je vous invite à consulter sur le site reporterre.net, le dossier :
« L’éolien est-il écologique ? »
Et là, on ne peut accuser ces anti-éoliens de n’être que de « redoutables suppôts du tout nucléaire »

Cordialement.

Tireman | 08 novembre 2012 à 09h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

oui tirenam vous avez raison ...
et j'aime particulièrement votre phrase :
"nouvel encouragement à la fuite en avant de la consommation énergétique "

poisson | 08 novembre 2012 à 10h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

L'éolien nous affecte car il est local, les impacts sont regroupés en un point : chez nous.
Ceux qui pensent que l'éolien fait plus de dégâts que le nucléaire, aller voir les milliers de vieux fus soit disant surveillés qui fuient à Tomsk en Russie et ailleurs. Allez voir au Niger et dans d'autres pays "en voie de développement" les mineurs qui s'intoxiquent pour plusieurs générations à bonne doses de radioactivité.
L'éolien ne demande pas l'importation de matière première combustible ou fissile qui demande des importations (nos réserves étant épuisées). Les seules ressources utilisées par l'éolien sont réutilisables : béton, métaux... Est-ce plus malsain que le pétrole, le gaz, l'uranium, le charbon ?
Et en terme de paysage puisque ça tiens tant à cœur pour l'éolien. Ne pourrait-on pas reprocher au nucléaire et à toutes les autres formes de production de nous pourrir le paysage avec leurs pylônes ? Oui, l'éolien est le seul secteur qui doit entrer dans son budget dès le départ l'argent pour enterrer les câbles et pour démanteler l'installation.
Pour ce denier point, un bémol s'impose : le béton trop profondément implanté. Seul reste d'une installation éolienne démantelée.
Mais est-ce pire qu'une centrale nucléaire, dont le démantèlement n'a même pas été prévu dans le budget au départ ? Est-ce pire que les contaminations irréversibles qui nous sont offert par Tchernobyl et Fukushima ?
Quand le fou se prend pour Dieu, le sage préfère la sobriété.

Genereur | 11 novembre 2012 à 17h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour Genereur
je suis 100% d'accord avec vous..vous avez beaucoup plus de sagesse et de raisonnement que c'est les antiéoliens non pas..et sont les champions de l'absurdité, de la bétise humaine, d'une vision étroite..qui ne dépasse pas de leur village ou de leur commune..mais bon... contre vent et marée ..ils pensent toujours avoir raison..alors il vaut mieux leur laisser dans leur étroite vision du monde et dans leur ignorance..ainsi que dans leur bétise humaine et dans leur arrogance dans laquelle ils se complaisent ...

Henri | 12 novembre 2012 à 12h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

on se défoule les gas !!! vos stupides ventilateurs qui produisent n'importe quand et surtout quand on en a le moins besoins .
Moi ce que j'aime c'est ça par exemple :
Saint Charles International : un marché de fruits et légumes devenu un géant du photovoltaïque article de 9 novembre ;
Un marché aux fruits et légume consomme les plus quand ? et bien le jour et au printemps été quand il fait chaud .
Du photovoltaïque a perpignan produit le plus quand ? et bien le jour et au printemps été quand il fait chaud .
Là ça colle vraiment bien ...c'est intelligent
En auto consommation ça serait encore plus propre, saint et écolo mais bon il y a quand même cohérent .
si vos ventilateurs étaient mis sous l'eau pour produire un courant régulier ( marée descendante , marée montante 365 jours par an ) je serais évidemment des votres ....mais vos ventilateurs géants ..non merci . ...je suis pourtant pas pro nucléaire ...alors arrêter de jouer sur cette corde !!!

poisson | 12 novembre 2012 à 14h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A Poisson,
quand le vérité vous fait face ...vous perdez vos moyens..et vous refusez de voir les conséquences dramatiques de la faune et de la flore et humaines et des malformations de naissance pour ces bébés ect.. qui n'ont rien demandé vous trouvez cela normal ????en dehors de votre bocal...le monde exterieur vous l'ignorez..oui pour les éoliennes..non à vos stupides remarques, non aux égoistes..que vous êtes...

henri | 12 novembre 2012 à 18h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Non Maitre Henry, nous ne voulons pas faire parti de ceux qui sont en train de transformer notre bocage en Zones industrielles et bientôt en Friches Eoliennes car personne ne voudra démonter ces machines inutiles. Vous pourriez aller démonter les 4OOO éoliennes américaines qui sont à l'arrêt et qui roullent sur place et en faire un grand tas dans votre jardin... En refusant l'éolien, nous ne sommes pas responsables des concéquences des accidents nucléaires... il ne faut pas confondre et arrêter vos prêches inutiles... Jeudi soir dans mon village, à 17h, présentation du Projet éolien anoncé par Presse Océan dans un encadré de 3 x 2, 3 cm qui est passé innaperçu afin de ne pas réveiller les anti-éoliens... Vive la Forêt dans le Médoc se bat pour qu'un radar Météo France soit installé en leur Région afin d'informer le public des risques du Changement climatique, mais les vendeurs de vent voudraient interdire cet outil et imposer leurs machines au détriment de la santé public... Pauvre Henry, respectez-nous...

triton | 13 novembre 2012 à 09h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ Henry , vous comprenez rien a rien ou voulez pas comprendre ...je suis pas pro nucléaire a cause des risques qui ne sont pas a zéro ! je suis pro ENR et économie d'énergie ..mais je suis anti éolien et pour diminuer les émissions de co2, hors vos éoliennes sont une fausse solution pour diminuer et le nucléaire et les émissions de cO 2
Arrêter donc de jouer sur le nucléaire , égoïsme etc..on sait que vous êtes dans le business .
vos éoliennes mettez les sous l'eau en mer ,
ça sera déja écologiquement plus défendable !

poisson | 13 novembre 2012 à 10h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mélange des genres, paranoïa, vocabulaire provocant... Quel discussion stérile...
Petite précision pour rectifier quelques erreurs et mensonges: un montant de 50 000 € est désormais provisionné par éoliennes en amont du projet pour le démantèlement (réglementation d'août 2011). Au cours actuel du métal, ce montant est largement surévalué. Vous allez me dire que le cours des métaux vont chuter dans 20 ans ?
Pour effectuer une information publique sur un projet, un minima est d'informer et inviter les habitants des communes (via la commune de préférence) et de communiquer la date aux communes voisines. C'est ce qui se passe dans 99.9% des cas car ces actions doivent être démontrées lors du dépôt de dossier de demande d'autorisation d'exploiter. La publication d'un article n'est pas obligatoire et même quand cela est fait, vous trouvez le moyen de critiquer le format !!! et pourquoi pas le JT de TF1 ???!!
Quand aux fameuses émissions de Co2, il a déjà été indiqué ici que les solutions de régulations, sobres en Co2, fonctionnent et sont disponibles AUJOURD'HUI.
Qui est aveugle ou sourd dans ce forum ??
Ah oui, j'oubliais, il reste encore nos beaux paysages de grandes plaines agricoles en monoculture à préserver sur tout notre territoire... Le problème est que vous n'êtes même pas capable d'admettre qu'il existe quand même des secteurs qui se prêtent à l'éolien.
il y a effectivement une part d'égoïsme dans vos réactions... Beaucoup de leçons mais peu de solutions concrètes...

guirno | 13 novembre 2012 à 11h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@guimo vous dites : Le problème est que vous n'êtes même pas capable d'admettre qu'il existe quand même des secteurs qui se prêtent à l'éolien.
je peux entendre ça mais voyez vous il se trouve par exemple que 95 % de la surface de la basse normandie est illigible aux éoliennes ..une partie pour les grandes et une autre pour les petites ...50 m de mat quand même soit un équivalent de 17 étages plus les pales ! les promoteurs vont donc chercher a en mettre partout ..c'est leur terrain de chasse avec la complicité de paysagistes comme Henry ! cordialement
et puis il y a d'autre voix que l'éolien et ça on en parle pas ou si peu ....les pales sous l'eau ça serait beaucoup mieux par exemple , la géothermie , les économies d'énergie etc etc pourquoi ? l'éolien est mature et soutenu par des prix artificiels. il y a donc beaucoup d'argent a se faire...des belles rentes ...donc heureusement que les anti bénévoles sont présents pour faire de la résistance au pouvoir de l'argent .

poisson | 13 novembre 2012 à 13h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Un SRCAE (Schélma Régional Climat Air Energie) indique, dans son volet éolien, seulement des zones sur lesquelles une réflexion peut être menée ! Celle-ci se décline en études approfondies obligatoires menée sur la commune et à plus large échelle dans le cadre d'un projet. Le SRCAE ne peut aller jusqu'à ce niveau de détail. Un projet déposé dans une zone favorable n'est pas gage d'acceptation de celui-ci par l'administration !
Si on parle si peu de pâles sous l'eau, de géothermie,... c'est que ce n'est pas le sujet ici. Quelqu'un en faveur de l'éolien terrestre aurait dit ici le contraire ? Encore un mélange de tout et surtout de rien...
Puisque vous parlez de prix artificiels, je suis obligé de remettre le sujet sur le tapis en vous rappelant que le seul coût sous-estimé est celui de l'énergie nucléaire qui omet de nombreux postes (déchets, démantèlement,...). Dès lors qu'il y aurait un ajustement au réel, l'énergie éolienne serait déjà compétitive sans subventions. Encore une bêtise de plus...
Il est vrai que toutes les autres entreprises, industries, centrales nucléaires partagent leurs bénéfices avec les populations concernées directement par leurs installations ! Si je suis d'accord avec le fait que le partage des richesses est certainement un des plus grand enjeux économique à venir, il faudrait peut-être réaliser que nous ne vivons pas au pays des bisounours !!
Là ça frôle le ridicule...

guirno | 13 novembre 2012 à 15h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Oui, vous avez raison, on ne doit parler que de l'éolien, ses avantages et ses inconvéniants... alors pourquoi nous saouler avec les problèmes et tarifs nucléaires... vous savez bien que ce n'est pas l'éolien qui va remplacer les Centrales nucléaires imposées par le passé... Vestas à monté son prototype de 176m ( reccord mondial) sur le site de l'ancien projet nucléaire du Carnet... sauvé par ceux qui se sont battu contre cette énergieen sont temps...

triton | 13 novembre 2012 à 15h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ guirmo vous dites " seulement des zones sur lesquelles une réflexion peut être menée ! " j'espére que vous avez raison !...mais d'autres pensent autrement !!!!! ( propriétaire terriens , promoteurs , industrie Etrangére , un partie des écologistes , anti nucléaire extrémistes..politiques ) il y a donc un véritable danger pour notre environnement...d'un grand n'importe quoi . Je pense que vous me contredirais pas en disant que l'environnement , les paysages , le beau , l'humain , les économie en places , la valeur immobilière , le émissions de co2 etc sont le cadet des soucies des promoteurs ...les paysagistes ne sont là que pour convaincre et embobiner les élus ...j'en ai l'expérience ...tout est adroitement camouflé et minimisé et les moyens financiers sont énormes ! Avec cette histoire de surfaces éligibles a 95 % on va vers toujours plus de propagandes et corruptions ..plus de tensions .vous verrez . bilan, heureusement que les anti éoliens sont virulents ..ils ont énormément de mérites , la FED , BNE et bien d'autres en premier ..car ils luttent bénévolement avec peu de moyens .... c'est le pot de terre contre le pot de fer mais bon ! dans la vie il faut un frein et un moteur ...ça évite les trop grosses bêtises ..tout comme les anti nucléaires ont leur utilité car ils forcent a plus de sécurité ...jamais suffisantes cependant .
respectueusement

poisson | 13 novembre 2012 à 16h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Pourquoi rabâcher les arguments relatifs aux tarifs du nucléaire ? Parce que vous (Poisson) remet sur le tapis la notion de tarif soi-disant prohibitif de l'énergie éolienne terrestre ! ("l'éolien est mature et soutenu par des prix artificiels")
Parce que beaucoup de gens, dont vous dressez la liste, pensent autrement que vous = danger ?? Votre raisonnement marche sur la tête et ne tient pas debout...
Que les anti-éoliens continuent leur travail, vous avez raison, celà permet de maintenir un certain équilibre. Mais contestation doit se faire sur la base d'éléments tangibles et non sur la base du cri de votre propre coeur.
Vous avez tout de même une foutue tendance à mettre tout le monde dans le même sac et balancer des accusations à qui veut bien l'entendre, cela devient pénible...

guirno | 13 novembre 2012 à 17h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

bonjour guirno
je suis d'accord et solidairement avec vous, ainsi vous pouvez voir qu'avec eux ce forum devient un cirque et de discutions stériles ...

henri | 14 novembre 2012 à 11h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…