Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

« Nous ne sommes pas des tenants de la décroissance »

Le vote solennel de l'Assemblée nationale sur le projet de loi climat a lieu ce mardi 4 mai. Le rapporteur général fait le bilan de l'examen du texte par les députés et se projette sur la suite de son parcours parlementaire.

Interview  |  Gouvernance  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Réactions3 réactions à cet article

 

Qu'un député qui plus est rapporteur d'un projet de loi explique que "la loi n'est pas faite pour dire ce qu'il faut faire, pas faire" est incroyable. Il a perdu son cerveau ou il est très malhonnête !
Si on suit son raisonnement, nous avons maintenant le droit de conduire avec 4 grammes, de rouler à 150km/h en centre ville et de tirer sur celui qui t'embête (à vrai balles cela va de soi) etc etc. La loi n'a rien à nous dire n'est ce pas Monsieur ?

Au fait, pourquoi fait il des lois ?

surterre | 04 mai 2021 à 09h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@surterre La loi fixe un cadre aux libertés pour qu'on puisse vivre ensemble dans de bonnes conditions. Pour être dans le même discours, elle ne dit pas quoi faire ou ne pas faire mais donne la limite de ce que tu peux faire. La différence est encore plus franche sur les textes environnementaux puisqu'il y a déconnexion entre l'action individuelle et les problèmes globaux qu'elle engendre.

Par ailleurs la partie opérationnelle (donc celle qui te dit quoi faire et pas faire) n'est pas dans les lois mais dans décrets et autres textes d'application.

bIBU | 04 mai 2021 à 12h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Que du BLA BLA comme d'habitude, pour défendre la non contrainte donc la continuité de ce qui existe avec quelques aménagements édulcorés. Ce monsieur n'a aucunement compris que nous sommes dans l'urgence. C'est fini le siècle passé où on pouvait se donner des marges, si la population n'est pas prête c'est qu'elle non plus ne veut pas entendre que l'urgence est là et qu'il faut justement contraindre.

gaïa94 | 04 mai 2021 à 21h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Conseil en résilience environnementale LPA-CGR avocats