En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pics de pollution : François de Rugy annonce l'automaticité du déclenchement de la circulation différenciée

MAJ le 26/06/2019
Transport  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com

"Il y aura un déclenchement de la circulation différenciée dès qu'on atteindra les seuils d'alerte [de pollution]", a déclaré François de Rugy ce lundi 24 juin sur BFMTV au début d'une période d'alerte canicule. La circulation différenciée serait déclenchée à Paris en cas d'atteinte du seuil d'alerte ou en cas de dépassement pendant deux jours du seuil d'information. Avec sa collègue des Transports, le ministre de la Transition écologique demande qu'une telle automacité soit mise en oeuvre "dans l'ensemble des grandes agglomérations françaises confrontées au risque de pollution en lien avec les élus locaux concernés".

Cette annonce va dans le sens d'une disposition votée le 24 mai dernier dans le projet de loi d'orientation des mobilités (LOM) mais dont le parcours parlementaire n'est pas encore achevé. Jusque-là, les restrictions de circulation n'étaient pas automatiques. A plusieurs reprises, le préfet de police de Paris avait refusé de mettre en place de telles restrictions, généralement réclamées par la maire de la capitale, alors que les seuils d'alerte étaient atteints. "Annonce très positive de François de Rugy. C'était une nécessité. Merci d'avoir entendu la demande que nous portions avec toute mon équipe depuis plusieurs années", réagit Anne Hidalgo.

"Dès mise en œuvre de la circulation différenciée, l'accès à l'agglomération parisienne (à l'intérieur de l'A86, non comprise) sera interdit aux voitures diesel antérieures à 2010 et aux voitures essence antérieures à 2005 (vignettes Crit'Air 4, 5 et 3)", ont en outre annoncé François de Rugy et Elisabeth Borne. Cet accès était jusqu'alors uniquement interdit aux voitures diesel antérieures à 2005 et essence antérieures à 1997 (vignettes Crit'Air 4 et 5).

Des dispositifs de restriction de circulation différenciée, fondés sur la vignette Crit'air plutôt que sur les plaques d'immatriculation (circulation alternée), sont susceptibles d'être déclenchés dans les villes de Paris, Lyon, Grenoble, Lille, Toulouse, Strasbourg ou Rennes.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager