En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Librairie

AgricultureArchitecture / BâtimentEauRisques, management QHSE
Air / BruitDéchets / PropretéÉnergies / ClimatSites et sols pollués
Aménagement du territoireDéveloppement DurableMilieu naturelTransports / Mobilité
Mon compte Panier Aide
Lobbying de l’agroalimentaire et normes internationales
Expédié sous 5 JOURS — Temps de traitement et de préparation de la commande
Hors acheminement —

Lobbying de l’agroalimentaire et normes internationales Le cas du Codex Alimentarius

40,00€ Auteur : Maryvonne Lassalle-de SalinsEditeur : QuaeDate de parution : 18 janvier 2012Public : ProfessionnelsNombre de pages : 272 Aucun avis 0 sur 5

Le Codex Alimentarius, créé en 1963, pour établir des normes alimentaires internationales, a vu ses enjeux changer avec les accords de l’Organisation mondiale du commerce. Ce livre examine, sur la base de cas détaillés, les modalités et les conditions de l’influence des entreprises sur les décisions d’une organisation intergouvernementale en montrant leurs contraintes et leur nécessaire adaptation.

Cet ouvrage est un des rares qui s’intéressent au Codex Alimentarius. Les enjeux du Codex Alimentarius, créé en 1963 pour établir des normes alimentaires internationales, ont changés avec les accords de l’Organisation mondiale du commerce. Ses normes sont maintenant reconnues comme références pour le règlement de différends commerciaux entre États.

Le statut d’observateur permet aux industriels, comme aux représentants des consommateurs, de faire valoir officiellement leur opinion. Il est aussi possible d’agir en amont des réunions du Codex Alimentarius, en intervenant directement auprès des États membres. L’influence de l’industrie est parfois critiquée, les entreprises font parfois entendre leur voix avec succès, elles ne font pas pour autant toutes les normes du Codex Alimentarius.

Cet ouvrage offre une description documentée des activités et des processus de décision concrets du Codex Alimentarius, sur la base de cas détaillés, les modalités et les conditions de l’influence des entreprises sont examinées. Il montre les contraintes les contraintes que présente une organisation intergouvernementale pour qui veut influencer ses décisions, et la nécessaire adaptation du lobbying des entreprises.

Sommaire

1. La commission du Codex Alimentarius
2. Les eaux minérales naturelles
3. Les facteurs, autres que la science, pris en compte dans l’élaboration des normes
4. Les laits fermentés et la définition des yaourts
5. La limite maximale pour la patuline
6. Les allégations santé
7. Le Codex Alimentarius en pratique : synthèse des cinq cas
8. Les organisations intergouvernementales : des lieux d’indécision ponctuée de décisions
9. Une stratégie politique adaptée : le « meta.lobbying »

Auteur(s)

Maryvonne Lassalle-de Salins ingénieur agronome et docteur en sciences de gestion, mène des travaux de recherche sur les stratégies politiques des entreprises et le lobbying. Sa thèse de doctorat, dont le présent ouvrage est issu, a été récompensée par le prix de thèse 2006 de l'Association pour les recherches sur l'économie agro-alimentaire et par la médaille d’argent 2007 de l’Académie d’agriculture de France.


 
Haut de page

Déposez un avis

Note